mardi 25 novembre 2014

Noirs et blancs

Qu'est-ce qu'un Grand Jury aux États-Unis ? C'est une institution judiciaire composé de citoyens tirés au sort qui a pour mission  de déterminer si des accusations criminelles doivent être portées contre une ou plusieurs personnes. Le Grand Jury a donc pour mission d'évaluer les preuves permettant d'inculper ou non un prévenu potentiel. Les Grands Jurys comprennent généralement un plus grand nombre de membres que les jurys criminels (jusqu’à 23 dans certains comtés). Les grands jurés prennent leurs décisions à la majorité simple. Les séances sont secrètes et se tiennent à huis-clos. Il n'y a ni juge ni avocat de la défense devant un Grand Jury, seulement le procureur qui présente ses preuves et interroge les témoins qu'il a convoqué. Les preuves qui seraient illégales au procès sont recevables devant un Grand Jury, celui-ci se prononçant seulement sur l'inculpation sans prononcer de culpabilité. Les grands jurés peuvent questionner les témoins, ce que ne peuvent pas faire les jurés d'un procès. Dans la pratique les Grands Jurys sont presque toujours largement manipulés par les procureurs.

Dans l'affaire de Ferguson le Grand Jury du comté de Saint Louis dans le Missouri avait à se prononcer sur l'inculpation ou non de l'agent de police blanc Darren Wilson qui avait tiré sur et tué un jeune noir, Michael Brown. Le meurtre de Michael Brown a déclenché, cet été, une longue série de manifestations populaires et d'émeutes dans la ville de Ferguson mettant au devant de la scène des problèmes de discriminations raciales et de méthodes policières allant bien au delà de la ville de Ferguson, Missouri.

Le Grand Jury a rendu son verdict hier soir : il a conclu qu'il n'y avait pas assez de preuves pour inculper le policier Darren Wilson du meurtre de Michael Brown. L'émotion créée par cette décision a été grande aux États-Unis en général et de nouvelles émeutes nocturnes ont eu lieu à Ferguson.

On sait que les grands jurés sont généralement largement manipulés par le procureur qui dirige leurs débats. La décision des grands jurés du comté de Saint Louis a donc été fortement téléguidée par le procureur chargé de l'affaire, par ailleurs le cadre légal pour inculper un policier de meurtre est très restrictif. Il est rare qu'un meurtre commis dans l'exercice de ses fonctions par un policier ne soit pas justifié d'une manière ou d'une autre. Je ne reviendrai pas ici sur les détails de l'affaire, il suffit simplement de savoir que le jeune Michael Brown venait de dérober des cigarillos dans une épicerie voisine, ce dont l'agent Wilson était au courant et que les témoignages sur échauffourée sont divergents ou parfois peu crédibles, bref que les choses, comme il est souvent de règle dans ces cas là, sont assez embrouillées pour que la vérité ne puisse jamais être connue. Comme dans l'affaire Trayvon Martin en Floride il y a donc peu de chance que justice soit faite à Ferguson, d'où la colère de la population.

L'Amérique n'a pas encore résolu le racisme et la discrimination raciale qui frappe les noirs dans ce pays. Certes les choses s'améliorent lentement depuis le mouvement des droits civiques des années 60-70, mais, et bien qu'un noir ai été élu à la présidence des États-Unis, il reste encore beaucoup à faire pour parler d'égalité raciale. Les choses sont très complexes toutefois. Pour avoir été plusieurs fois aux USA je peux témoigner d'avoir été sidéré par la réalisation que les noirs et les blancs vivent complètement séparés (dans une ville comme New York par exemple) et la simple consultation de ces cartes très bien faites permet de constater que c'est partout le même phénomène. Voir la carte ci-dessous du comté de Saint Louis, justement, les points verts représentent les noirs, les points bleus représentent les blancs.  Les inégalités sont aussi économiques, dans le domaine de la santé, celui du travail et dans le système judiciaire et pénal.

1 point vert = 1 habitant noir, 1 point bleu = 1 habitant blanc

Aucun commentaire :