M. J.

3664146487_410ba87551.jpg


Une fois en Irlande nous campions près de Cork et M.J. donnait un concert ce soir là, de nos tentes au camping, pourtant fort éloigné de la ville, nous pouvions entendre le concert et deviner les titres. Je me suis endormis cette nuit là avec "Bad" dans la tête.

Une fois M. avait mis le dernier album de M.J. dans sa mansarde et sa mère au rez-de-chaussée pensait que la ligne de basse était son père qui clouait quelque chose au mur. C'était "Black or White".

B. passait ses après-midis devant les clips de M.J., tous rideaux fermés, quelque soit le temps, quelques soient les activités prévues. Il disait "oh là, j'ai encore plein de clips à visionner, je m'y mets tout de suite."

On chantait "Heal The World" quand on était content ou un peu saouls et "Billy Jean" aussi.

Vincent G. faisait très bien le Moonwalk, mais il fallait le prier pour qu'il le fasse et il était avare de ses prestations, je n'ai jamais compris pourquoi.

Parfois on dansait sur "Thriller" ou bien sur "Beat it".

Et puis on a rangé ses albums, on a enregistré d'autres choses sur ses clips vidéo, M.J. était devenu louche et décadent, on préférait ne plus y penser. De temps à autres pourtant on remettait ses succès, pour se remémorer notre jeunesse, c'est vrai qu'on avait vieilli, on avait du travail, un mari, une femme et bientôt des enfants. Lui s'étiolait à Neverland et partait en lambeaux de sa gloire passée.

3668253780_8577fae032.jpg

Aucun commentaire: