5 choses que vous ne saviez pas...

J'ai été "tagué" par Julien pour vous raconter 5 choses que vous ne savez pas sur moi, dont acte.

1
J'ai joué au rugby quand j'étais jeune. Pas longtemps heureusement, j'ai jamais aimé ça. J'étais demi d'ouverture dans l'équipe junior du Sporting Club Chinonais. Quand j'avais "le cuir" je n'avais qu'une idée : m'en débarrasser avant que les autres ne me tombent dessus avec des intentions homicides. Sans doute le plus mauvais joueur que le coach ai jamais vu. J'ai fait de la natation aussi et du judo, le tout très peu de temps. J'ai pratiqué la voile avec Monsieur Jean-Pierre Abraham, lui-même. Le sport que j'ai pratiqué le plus longtemps et avec le plus d'interêt c'est la plongée sous-marine et la chasse sous-marine.

2
Je suis cousin avec le cinéaste Jacques Richard et donc avec son neveu, l'acteur Melvil Poupaud. Non que je les fréquente beaucoup cependant. Ne me demandez pas d'avoir un autographe.

3
J'ai été jaloux d'un lapin d'appartement qui semblait recevoir plus d'affection que moi de la fille dont j'étais amoureux fou. Un jour que j'étais seul avec lui je lui ai flanqué une trouille monumentale. Il a survécu mais il a chié mou partout pour se venger, j'ai été obligé de tout nettoyer avant le retour de la fille.

4
Je suis allergique aux stylo-billes. C'est très handicapant. Quand je dis allergique c'est un mot faible, la vison d'un stylo-bille même sur une photo me fait frissonner et retrousser les gencives. Je ne peux pas les toucher et je supporte à peine de les voir. Les stylo-plumes, feutres, et crayons de bois ça va, merci.

5
J'ai mangé une fois des champignons magiques — hallucinogènes — mais alors que tout mes copains voyaient des opéras galactiques (c'est du moins ce qu'ils disaient), moi je ne voyais que des légumes, oui je dis bien, des légumes : poireaux, tomates, oignons, navets. Richement colorés toutefois.

Bon, je suis sensé taguer cinq personnes, mais non, c'est mon esprit de contradiction.

pendulum

Dans le bus 66 : une jeune fille asiatique monte. Elle parle à voix basse dans l'oreillette d'un téléphone portable et tient à la main, haut devant elle, un pendule qui oscille lentement. Elle s'assoit. Le pendule pousuit ses ocillements un peu désordonnés au grés des cahots de l'autobus. La fille le fixe en chuchottant dans son téléphone. Dans le bus, personne ne semble lui préter attention.

s'assoir

Parfois, envie simple de regarder. S'assoir. Regarder. Quoi de plus simple quand on possède la vue. Se dire qu'on est vernis de pouvoir simplement faire ça. Compter ses bénédictions. Fermer les yeux et écouter dans le noir. Puis les rouvrir et s'émmerveiller des couleurs, des gens, des choses si familières dans leur étrangeté.

Appris aujourd'hui qu'un collègue, un copain aussi, qui n'était pas bien depuis quelques jours, avait une saleté dans le crâne.

signes de printemps

I went to the park (2)

Les fleurs s'ouvrent sur les arbres, un peu partout. Déjà les cerisiers commencent à rosir, timidement. La nature se hâte. La lumière est encore blanche d'hiver, les ombres sont encore longues, l'air est encore frai, pourtant.

Julian Thomas

Julian Thomas est un photographe que j'ai découvert par l'excellente liste Streetphoto, j'admire beaucoup son travail et je suis toujours heureux de découvrir ses nouvelles photos. Joie! il vient d'ouvrir un blog : "The Bartender Never Gets Killed". Julian vit à Barcelone.

déjà?


C'est en celcius, et puisqu'on est le 17 février c'est dingue, c'est le printemps!

Bob Dylan

François Bon propose un feuilleton radiophonique consacré à la vie de Bob Dylan sur France Culture, 15 épisodes de 20 minutes avec une riche illustration sonore. Á écouter.
Extrait de la présentation du dossier Dylan sur France Culture :
A plus de soixante cinq ans (il est né le 24 mai 1941) Bob Dylan reste, après quarante six ans de carrière, un phare de la chanson américaine : un cas unique au monde ! Témoin, son dernier album, Modern Times qui, paru fin août 2006, s’est directement classé n°1 au hit-parade aux Etats-Unis.
Toujours dynamique, toujours créatif, il parcourt le monde de concert en concert (il est attendu à Paris au mois d’avril 2007) et continue de composer. En outre, les textes de ses chansons sont régulièrement étudiés dans les universités américaines.
Nourri de Kerouac, Ginsberg et Arthur Rimbaud, Bob Dylan a su au fil des années transformer sa musique - rock, folk, country, blues, jazz – de sorte à rester toujours en phase avec les jeunes générations révoltées tout en conservant son public antérieur. Mais ce sont surtout ses textes d’inspiration surréaliste qui, à mesure de l’évolution de la société américaine et occidentale en général, ont été repérés comme des chefs d’œuvre de la poésie du XXème siècle.
Le secret de "Perplex city" a été percé (Le Monde)
Les énigmes de Perplex City sont complexes. Il aura fallu au gagnant parcourir de faux sites webs, de faux blogs, s'inscrire à différentes listes de diffusion, scruter les petites annonces de différents quotidiens à travers le monde, lire des pages et des pages de forums, de magazines, de livres, visionner films et jeux vidéos, visiter des bibliothèques, recevoir coups de téléphones et SMS ou encore trouver de mystérieuses cartes postales abandonnées dans des aéroports ... A tel point que chaque joueur qui se lance devient vite "addict" au point de se déplacer aux quatres coins de la planète à la recherche des fameux indices.

50

Aujourd’hui j’ai un an de plus, ce qui fait un chiffre rond, je n’en suis pas particulièrement fier et même je le regrette un peu. Je passe d’une décade à une autre. Ce n’est important que pour moi et encore. J’y ai beaucoup pensé, je m’en suis fait un monde et puis j’ai dédramatisé. Vient pourtant un âge où on sent que sa vie est beaucoup plus derrière soi que devant, où on sent inexorablement que son passé influe gravement sur son futur, réduisant beaucoup son libre-arbitre ou ce qu’on aimait à penser son libre-arbitre. On aimerait être encore cette page relativement blanche sur laquelle pouvait encore s’inscrire beaucoup de choses. Mais peut-être était-ce déjà une illusion, s'il est vrai qu’on ne devient jamais que ce que l’on est. Reste que j’aimerais bien avoir vingt ans de moins aujourd’hui, juste vingt ans. Ce monde est intéressant, enfin du moins il m’intéresse et j’aimerais voir ce qu’il va devenir encore quelques temps, le plus longtemps possible même.

retournement de veste

André Santini, un poids lourd de l'UDF, vient de lâcher François Bayrou pour Nicolas Sarkozy. Quel traître! Qu'est-ce que lui a promis Sarkozy pour qu'il lâche son parti et son leader? Cette élection est vraiment intéressante en ce qu'elle montre le vrai visage de certaines personnes! Christian Blanc, Alain Minc, André Santini...
Vers la fin du quotidien papier ? (Le Monde):
"Un livre imprimé aura toujours du sens, car il peut etre lu de nombreuses fois sur plusieurs années. Mais pour un journal, quels sont encore les avantages du papier ? La force de l'habitude pour plusieurs générations de lecteurs, et le confort de lecture sur de grandes feuilles, plus agréable que sur écran. Mais tout va changer avec l'arrivée, après la généralisation du haut débit, de l'encre électronique et des écrans flexibles. "
Blood Oil: Politics & Power (Vanity Fair):
"Could a bunch of Nigerian militants in speedboats bring about a U.S. recession? Blowing up facilities and taking hostages, they are wreaking havoc on the oil production of America's fifth-largest supplier. Deep in the Niger-delta swamps, the author meets the nightmarish result of four decades of corruption."
Sebastian Junger. Un article excellent.

Flickr du jour


Paris
Originally uploaded by saoirse.

familles nombreuses

Je viens de regarder pour la troisième fois, par hasard, un reportage sur les familles nombreuses et j'ai aimé autant que la première fois! C'est le portrait de trois familles, une de onze enfants (et un douzième en route), une de douze enfants, une d'une mère célibataire qui a eu quatre enfants de quatre pères différents. J'ai eu une sorte de sourire aux lèvres pendant toute la durée du reportage. Qu'est-ce qui m'attire autant, qui m'émeut autant, dans les familles nombreuses, qu'est-ce qui fait que ça me gratte là où ça me démange (eh oui, apparement c'est la famille qui me démange, depuis toujours!). Je suis le plus jeune d'une famille de quatre enfants, mais né bien longtemps après les autres (ma soeur la plus proche avait quatorze ans quand je suis né), ce qui fait que je suis quasiment fils unique. C'est ça qui m'a toujours manqué, des frères et soeurs proches de mon âge, l'ambiance et la chaleur d'une famille au sein de laquelle on se forge des liens indéfectibles avec les autres.

Fiction W

Les Moutons électriques innovent en proposant désormais du contenu en ligne. C'est ainsi que l'on pourra découvrir, télécharger et lire gratuitement ce mois-ci un numéro spécial de Fiction en .pdf. Sous une couverture inédite du graphiste Icha, ce numéro W de « Fiction » propose six nouvelles, avec deux chroniques et des illustrations, tout bien maquété comme un vrai livre. Au sommaire : Jim Dedieu & Laurent Queyssi, David Langford, Mark Bourne, James Stoddard, R. Colson & A.-F. Ruaud, David Calvo, Jeffrey Ford...

langue de vipère

Ce n'est pas un article, c'est un petit poulet rageur et méprisant qui est paru dans le Monde, sous la signature de Francis Marmande.
"Wikipédia, c'est ça, une "self made encyclopedia" : un festival d'erreurs de date, de jugements péremptoires, d'idées reçues, le tout tricoté selon une orthographe très personnelle, très diversifiée, à chacun la sienne. Passons sur les usagers-créateurs (172 millions), la place enviable où s'est hissée Wikipédia. A écouter ses sectateurs, Wikipédia fonctionne comme une "utopie libertaire" - pourquoi se gêner -, selon le bénévolat le plus émouvant : "A peu près 40 000 dollars de dons sont versés spontanément chaque semaine." Délicieuse spontanéité... Mme Wikiwiki revient de Tampa (Floride), où elle a présidé, aux frais de la spontanéité, le conseil qui se réunit toutes les six semaines (bientôt Rotterdam). Ce conseil est très représentatif du monde entier : trois Américains, un Allemand et deux Néerlandais."
Et de prédire les oubliettes pour Wikipédia dans deux ans tout au plus.
L'auteur, bien sûr, déborde de mépris pour l'encyclopédie en ligne, pour les gens qui participent, la rédigent et l'enrichissent, avec un élitisme puant et une morgue pleine, il défonce en quelques mots et quelques insinuations ce qu'il appelle les wikiwikis, mais sans apporter le moindre argument. En outre il semble avoir un certain dégoût des potagers, on se demande bien pourquoi! Avec quelques relents d'anti-américanisme qui percent dans son propos pour faire bonne mesure.
Oh Wikipédia n'est pas parfaite, c'est vrai, mais les erreurs, les parti-pris sont rapidement nettoyés, sauf peut-être sur quelques sujets très pointus pour lesquels peu de spécialistes travaillent. Ce n'est peut-être pas l'Universalis mais c'est aussi et quand même un bon outil, pratique, utile, fiable et sérieux. Une étude à l'initiative de la revue Nature a récemment montré que Wikipédia était une source d'information tout aussi valable que l'Encyclopédia Britannica... Et ce qui est certain c'est qu'elle n'aura pas disparu dans les oubliettes de l'histoire de l'Internet aussi vite que le prédit M. Marmande.

ainsité

"Accepter l'ainsité des choses ne saurait en aucun cas être confondu avec une résignation à la fatalité, il s'agit au contraire de s'accorder au cours des choses, comme le surfeur s'accorde à la vague. D'ailleurs, qu'on les accepte ou non, les choses sont ce qu'elles sont. Si vous comprenez, les choses sont ce qu'elles sont, si vous ne comprenez pas, les choses sont ce qu'elles sont, est-il écrit dans le Recueil de la forêt du zen."
Hervé Collet