Froid et humide


Une journée de grisaille et de giboulées. Le sol est spongieux, partout, des gouttes s'accrochent aux rameaux des arbustes. Ce soir il faisait bien froid. J'ai oublié d'aller chercher le courrier, je m'en suis rendu compte vers sept heures du soir, j'y suis allé quand même, la boite aux lettres est au bout du chemin, j'étais glacé en rentrant à la maison. Je suis ressorti une demi-heure après pour aller enfermer les poules. Je n'aime pas les enfermer trop tôt quand il fait encore un peu jour, enfin les poules ça leur importe peu parce qu'elles sont déjà couchées depuis longtemps quand la nuit tombe vraiment (vers sept heures un quart), mais les palmipèdes c'est autre chose, ils ne rentrent que si on les pousse, veulent encore profiter de la moindre lueur du jour. Ça a été une bonne journée pour les canards, c'était leur temps, ils se sont baladés toute la journée autour de la maison, ont cancané joyeusement tout le temps.

Le chat s'est blessé à l’œil la semaine dernière, le vétérinaire a prescrit une goutte de collyre trois fois par jour pendant dix jours et a demandé à le revoir cette semaine. Donc c'est moi qui m'y colle. Et mon frère doit nous véhiculer. Téléphoné ce matin au vétérinaire, pas de rendez-vous avant mercredi 16 heures. Bien, mercredi ce sera. Je me suis souvenu que mon arrière grand-père était vétérinaire à Chinon. Il a eu trois filles, ma grand-mère, ma tante Jeanne et ma tante Lucie. En fait mon frère a découvert qu'il avait eu une quatrième fille, morte en bas âge. Personne n'en connaissait l'existence ou alors se gardait bien d'en parler. C'est bien mystérieux.

Ce que je mange. Hier midi : magret de canard avec des épinards, hier soir : deux oeufs sur le plat avec une salade d'endives et un demi oignon, ce midi : escalope de dinde avec des haricots verts du jardin, ce soir ; une tranche d'andouille de Vire avec des pommes de terres grillées et une salade d'endives et un demi oignon.

Aucun commentaire: