mercredi 12 décembre 2012

Froid

Or donc ce samedi c'était les noces d'or de mon frère et de sa femme, que nous avons fété dans un bon restaurant de l'Ile-Bouchard près de Chinon. Il fallu se lever aux aurores (6h30) et même avant l'aurore en fait, puisque le jour ici ne daigne se lever que vers 8 heures et demi, au mieux. Et après un long voyage en métro j'étais en avance pour prendre le TGV, chose notable pour moi qui ai l'habitude de louper mes trains matinaux par flemme et difficultés à me lever. Arrivé à Poitiers parfaitement à l'heure -- oui, pour aller à l'Ile-Bouchard je passai par Poitiers, ce qui n'est pas le chemin le plus court mais le chemin le plus pratique -- j'y prenai un petit déjeuner au Buffet de la Gare -- jus d'orange parfaitement dégoutant et café plutot chiche -- avant de retrouver ma soeur, ma soeur poitevine très ainée, pour faire la route ensemble.

Le repas fut joyeux et délicieux, en petit comité mais c'est très bien comme ça, juste les frères et soeurs et leurs conjoints. Après le repas retour à la campagne glacée de L'Essart. Glacée et boueuse puisque des travaux d'importance ont eu lieu qui ont ravagé les entours de la maison. Ça sera réparé au printemps. La campagne, que j'aime beaucoup en été, n'a plus du tout le même charme, pour moi, en plein hiver. Je trouve le paysage déprimant à cause de l'absence de feuilles aux arbres, de la couleur grise ou marron des champs cultivés, de l'humidité persistante. S'il y avait de la neige ça serait magnifique. Mais dans ma région natale la neige est rare, hélas, et quand elle tombe elle ne dure pas longtemps. Pour moi la campagne en hiver n'est supportable que s'il y a de la neige et une bonne épaisseur même. J'adore la neige et les paysages de neige mais je déteste les paysages bruns des campagnes sans neige. Pour moi l'hiver n'est supportable qu'avec la neige, ou sous les tropiques, à vrai dire de préférence sous les tropiques, la neige, le froid ça va un moment, sans parler de la nuit d'hiver... 

Aucun commentaire :