vendredi 14 mai 2010

35 heures par semaine

Quasiment personne au bureau, ça ne donne pas vraiment envie de travailler, donc courte journée parfaitement légale puisque l'on est sensé ne travailler que cinq heures le vendredi au lieu des huit heures habituelles. L'organisation du temps de travail dans le service où je suis est assez bizarre: nous avons une répartition officielle que personne n'applique, et une répartition officieuse que presque tout le monde applique. La répartition officielle précise que nous devons travailler sept heures et vingt quatre minutes par jour pendant cinq jours, soit trente sept heures par semaine. La répartition officieuse dit que nous devons travailler huit heures par jour pendant quatre jours (lundi à jeudi) et cinq heures le vendredi, pour faire également trente sept heures par semaine. Comme le temps de travail réparti sur l'année et de trente cinq heures par semaine et non trente sept, nous récupérons deux heures de repos par semaine travaillée, soit dix jours par an de repos supplémentaire à prendre à la discrétion du bénéficiaire. Ces dix jours s'ajoutent aux vingt six jours de congés payés par an réglementaires. Nous ne sommes pas astreints à un tableau de service, ce qui veut dire que nous n'avons pas d'horaire fixe, pas d'heure pour arriver au travail et pas d'heure pour en partir, tout se fait par consensus. Il n'y a pas de pointeuses non plus mais chacun est supposé travailler 37 heures par semaine, sauf s'il y a des congés ou des jours fériés comme hier. Les congés payés et les jours fériés sont considérés comme travaillés donc si on prend une journée dans la semaine on considère que ce jour là on a travaillé huit heures (cinq si ça tombe un vendredi). Une pratique courante est de faire plus d'heures que prévues sans heures supplémentaires. De toutes façons il est interdit de payer des heures supplémentaires. Les gens n'appliquent pas la répartition officielle parce qu'ils préfèrent unanimement, ou presque, partir plus tôt le vendredi. Il est certain que ne travailler que cinq heures le vendredi a l'avantage de procurer un bon gros temps de repos d'un coup alors que trente six minutes par jour passerait insensiblement. Pour ne travailler que sept heures vingt quatre par jour il faut être à la minute près, l'œil quasiment rivé sur la montre, or personne ne travaille comme ça. On ne s'interrompt pas au coup de sifflet. Travailler sept heures vingt quatre est synonyme de travailler plus de temps... ou moins. Comme nous n'avons pas de clients ou de tâches urgentes et inopinées (pour cela il existe une astreinte) tout le monde trouve un avantage dans le système officieux, notre compagnie et les agents qui y travaillent. Pourquoi, alors, le système officiel perdure-t-il? Sans doute parce que pour une raison quelconque c'est le système à sept heures vingt quatre qui a été instauré il y a longtemps et depuis personne n'a jugé bon, intéressant ou nécessaire de se re-pencher sur la question. Tout simplement.

Aucun commentaire :