samedi 29 novembre 2008

Marillion : Neverland (Live)



YouTube - Marillion : Neverland (Live): cette chanson me fiche des frissons ! Il faut l'écouter plusieurs fois: une fois pour la partie de guitare, une fois pour le piano, une fois pour la partie de basse et une fois pour la voix de Steve Hogarth.
Ce qui est amusant dans les concerts de Marillion (j'ai assisté à deux concerts) c'est que la grande majorité des spectateurs a l'âge des musiciens, soit la quarantaine bien entamée. Bien sûr ce style de musique n'est plus très à la mode, les ptits d'jeuns ne sont pas très attirés par le "progressive rock", les solos déchirants de stratocaster et tout le bataclan... Il n'y a plus que les quarantenaires et plus pour aimer ça!

Houston Deco

Houston Deco: dans trois semaines j'ai bien l'intention de voir tout ça en vrai !

houstonartdeco.jpg


(Via Exquisitely bored)

Bombay

Les attaques de Bombay ont tous les aspects d'une opération prévue méticuleusement et de longue date. Les détails ne sont pas encore connus et ne seront pas connus avant un moment mais le fait que certains terroristes aient été infiltrés dans les hôtels de luxe depuis longtemps, qu'ils aient pu y entasser des armes et des munitions afin de soutenir un siège, le débarquement par la mer des autres terroristes laissent évidemment penser à une opération bien planifiée et bien financée, un opération de guerre et assez inédite avec ça. Reste à savoir qui est derrière cette opération. Pour moi ça ressemble bien au 11 septembre, c'est de la même catégorie d'hyper-terrorisme; Beaucoup de mystères donc, à suivre.

jeudi 27 novembre 2008

jours ordinaires

Dans le métro une jeune fille lit un gros livre de Ken Follet, une autre lit Samedi de Ian McEwan, plusieurs lisent l'Equipe ou le Canard Enchainé, beaucoup d'autres lisent 20 minutes.
Une fille sort un gros livre de son sac, la Bible, le livre de Daniel, ouvert au hasard, elle lit.
Il fait froid le ciel bleu. Il fait nuit et glacial. Dans le bois de Vincennes on trouve des gens morts de froid, la ministre dit qu'il faut les mettre à l'abri de force. Les sans-abris s'enfoncent au fond des bois pour ne pas être pris...
Hamburger à Indiana Café. On parle du Mexique et de la misère.
Dans le métro un fou. Ça arrive souvent. Celui-là chante "I'm so good" à tue-tête au fond de la voiture, juste ça, il se répête. Des adolescents en tenue de jeune : "hoods" et "baggy pants", baskets. Des salarymen en tenue d'agent Smith : costumes, cravates, mocassins, manteaux, sacoches en cuir.
Ascenceurs, ordinateurs, écrans, bureaux, lumière allumée toute la journée. Dans les vitres regarder le reflet des nuages passer.
Le type à la télévison dit qu'en Inde "tout le pays s'est mis sur pause". 120 morts à Bombay. George W Bush pardonne à une dinde.

amitiés virtuelles et réelles

Est-ce qu'il est possible de se lier d'amitié avec quelqu'un qu'on a rencontré sur le Web? Oui si on est prêt à accepter cette personne comme elle est. Exactement comme dans la vie. Si on aime un individu que par ce qu'on sait de lui et à partir de ce qu'il communique de lui sur le Web il vaut mieux le garder à distance, là où on l'aime, là où on a plaisir à bavarder avec lui.

Évidemment, dans la vie comme sur le Web, si on n'accepte pas qu'un individu ne se conforme pas exactement à ce que nous voudrions qu'il ou elle soit, si nous ne supportons pas que cette personne n'ait pas les mêmes opinions que nous sur les choses qui nous importent, si nous n'aimons que les gens qui nous obéissent, qui nous approuvent quoi que nous fassions ou déclarons, alors l'amitié n'est pas possible.

Nous sommes persuadés que la personne que nous connaissons est plus réelle en chair et en os qu'en personnage virtuel. C'est oublier que c'est la seule et même personne, l'internaute avec lequel nous sympathisons et l'individu bien réel avec qui nous décidons de passer un moment en face à face et avec qui parfois nous entreprenons une relation d'amitié. Certains se créent un personnage sur le Web, ne montrent qu'un aspect d'eux même, s'inventent un simulacre, un avatar, mais c'est toujours l'individu qui écrit et qui parle, il est à plusieurs facettes, comme tout le monde. Qu'est-ce que ce fameux virtuel? Est-ce que ça existe le virtuel? Je ne suis pas sûr. Seulement sur le Web la bande passante avec laquelle l'individu communique sur lui-même est beaucoup plus étroite que dans une relation en vis-à-vis. Seuls quelques aspects, pas toujours très reluisants il faut le reconnaître, sont montrés et communiqués. Nous nous faisons alors une idée de cette personne avec bien peu d'informations sur elle.

Parce que ça nous arrange, parce que ça nous plaît mieux, parce que nous pouvons ainsi supporter ses défauts ou ses insupportables qualités, nous avons toujours du mal à accepter l'individu comme il est. Nous le voudrions autre, plus conformes à l'image que nous nous faisons de lui, plus conforme à ce que nous en attendons. Pourtant, la véritable amitié c'est d'accepter l'individu comme il est. Dans la "vraie vie" comme sur le Web.

mardi 25 novembre 2008

la longue route

Jacques Roubaud en 1976 a descendu le Mississippi à pieds. C'est ce qu'il raconte dans La Bibliothèque de Warburg. Enfin, pas entièrement à pieds : il s'était fixé un objectif de faire mille milles et pour ne pas dépasser cet objectif il a été obligé de prendre le bus sur un certain nombre de milles.
J'arrivai à Grand Rapids (Minnesota) par un tout petit avion d'une toute petite compagnie (la Mohawk Airlines).

Le voyage pédestre de Jacques Roubaud commença donc à Grand Rapids (Minnesota) et se termina à La Nouvelle-Orléans. L'auteur fit Memphis - Bâton Rouge en autobus. Et modeste avec ça, il n'est jamais écrit dans toutes les biographies de Jacques Roubaud que j'ai pu lire qu'il avait descendu le Mississippi à pied. On ne l'aurait même pas su s'il n'en avait parlé dans un épisode de son grand projet.
C'est le genre de chose qui (entre autres) me le rend sympathique. J'ai vu (et je revois souvent car je le possède en DVD) le film de David lynch : Une Histoire vraie, l'histoire de ce vieux Alvin Straight qui, à soixante treize ans, apprenant que son frère, avec lequel il est en froid depuis dix ans et qui vit à six cent kilomètres de lui, vient de subir une attaque cardiaque, décide d'aller le voir (son frère) et entreprend (et mène à bien) ce voyage sur une tondeuse à gazon autotractée.
Si vous n'avez pas encore vu ce film de David Lynch je vous le recommande (et tous les livres de Jacques Roubaud, bien sûr, quoiqu'ils soient d'un abord nettement moins facile). C'est beaucoup plus compréhensible que ses autres films (je n'ai par exemple jamais rien compris à Mulholand Drive, j'ai beau faire ça m'échappe) et c'est une très belle histoire sobre, de très beaux paysages et de belles images.

lundi 24 novembre 2008

récolement

Au PS on récole (avec une seul l) au sein de la commision de récolement.
Beau verbe ancien (1337), récoler vient du latin recolere : cultiver de nouveau, complètement. Il signifie faire un inventaire, passer en revue. Récolement, son dérivé, est un "terme juridique désignant le dénombrement opéré par un fonctionnaire" ou bien s'emploie "pour la vérification contradictoire de constructions et d'ouvrages et la vérification et pointage sur inventaire" (Dictionnaire historique de la langue française).
Donc au PS on tente de recoller les morceaux en procédant au récolement...

dimanche 23 novembre 2008

knot of place and time

Corrèze
En Corrèze, 2005





Knot of place and time - Jan Garbarek (In Praise of Dreams)

parti

À supposer que me prenne soudain l'envie d'adhérer à un parti politique il me faudrait encore m'en trouver un qui corresponde à mes opinions (celles-ci sont trop éclectiques pour former un corps cohérent d'idées de droite ou de gauche (pour certains sujets j'ai des opinions "de droite" et pour certains autres des opinions "de gauche") pouvant mener à une action quelconque, ce qui me fait penser que je serais plutôt du genre à militer dans une ONG que dans un parti politique, si toutefois l'idée même de militer ne m'était insupportable) et il est peu probable que je trouve un parti politique qui me convienne, je ne crois d'ailleurs pas qu'il existe et il faudrait que je le fonde pour pouvoir y adhérer et en être évidemment le seul et unique militant (bref, comme le disait Groucho Marx : je n'aimerais pas être d'un parti qui m'accepterait pour membre).

À supposer que je trouve un parti politique (un temps j'ai été tenté par un parti assez obscur, minuscule (groupusculaire) mais ce sont les militants de ce parti (pourtant bien timides et inoffensifs et qui se contentaient de débattre sur un forum sur Internet) qui par leurs propos m'ont très vite fait renoncer), il me faudrait militer (il faut toujours à un moment ou un autre militer parce que sinon à quoi bon adhérer au parti) et supporter les autres dont Sartre a fort bien dit qu'ils étaient l'enfer. Non pas que je n'aime pas les gens, je les aime mais à distance car en général les gens m'assomment dès que je les côtoie un peu trop (il y a des exceptions bien sûr). Par le passé il m'est arrivé de militer et j'ai toujours trouvé ça ennuyeux au possible, je n'ai jamais trouvé le moindre plaisir ni le moindre intérêt à faire du porte à porte, à essayer de convaincre les gens, à répéter cinquante fois les mêmes arguments mal foutus et d'une évidence trompeuse (trop évidents parfois pour être honnêtes ou s'approchant de la vérité), à rédiger des tracts, à les distribuer, à coller des affiches et à assister aux réunions interminables et fumeuses. Je me souviens d'une fois (j'étais alors dans un grand syndicat de gauche) où deux "camarades" et moi devions rédiger un tract : nous étions deux jeunes adhérents et nouveaux dans le syndicat et on nous avait collé un vieux de la vieille pour nous aider et nous surveiller, ce vieux militant nous dicta alors le tract (sans doute pour aller plus vite) et c'était un ramassis de lieux communs, j'eus le malheur de le lui dire ("c'est des conneries tout ça" quelque chose de ce genre, j'étais jeune et naïf et c'est tout juste si je ne me prenais pas pour le jeune personnage de En un combat douteux de Steinbeck), je me fis virer comme un malpropre.

À supposer que j'adhère à un parti il me faudrait accepter la tyrannie de la majorité si tant est qu'il n'y a que comme ça qu'un groupe peut avoir une quelconque crédibilité et efficacité et par un drôle de tour du sort j'ai toujours été minoritaire, où que je me trouve...

fougères bretonnes

fougères

Front : Kim Høltermand

Kim Høltermand - Photography
Elles sont très belles et très intéressantes les images de Kim Høltermand. Tout à fait mon genre de photographie. Soyez prévenus pourtant, les photos de Kim Høltermand ne sont pas faites pour vous remonter le moral, elles ont une froideur assez inquiétante, peut-être trop pour une dimanche soir de novembre, elles me font penser à la musique de Jan Garbarek remixée par Philip Glass.

The Falling Man

The Falling Man - Tom Junod / Esquire:
"Yes, Jonathan Briley might be the Falling Man. But the only certainty we have is the certainty we had at the start: At fifteen seconds after 9:41 a.m., on September 11, 2001, a photographer named Richard Drew took a picture of a man falling through the sky -- falling through time as well as through space. The picture went all around the world, and then disappeared, as if we willed it away. One of the most famous photographs in human history became an unmarked grave, and the man buried inside its frame -- the Falling Man -- became the Unknown Soldier in a war whose end we have not yet seen. Richard Drew's photograph is all we know of him, and yet all we know of him becomes a measure of what we know of ourselves. The picture is his cenotaph, and like the monuments dedicated to the memory of unknown soldiers everywhere, it asks that we look at it, and make one simple acknowledgment.

That we have known who the Falling Man is all along."

Esquire propose à la lecture six articles très forts, publiés ces dernières années dans ses colonnes, "The Falling Man" m'a fait froid dans le dos et bouleversé, l'histoire de la photographie d'une des personnes qui sautèrent du World Trade Center ce jour là est très bien écrite et touche sans doute à quelque chose de mal cicatrisé chez moi. À lire.

samedi 22 novembre 2008

resolver

Entendu dans une pub pour un jeu sur Nintendo DS Lite le verbe "résolver", genre : "à vous de résolver cette affaire". Qu'est-il advenu du mot "résoudre"? J'aimerais bien que l'on résolve cette affaire, avec bravitude et céléritude évidemment.

sécession

Il se pourrait que le PS éclate en deux (en serions-nous affecté?), une moitié environ (à 42 voix près, la différence qui sépare Martine de Ségolène selon les chiffres officiels mais tellement dérisoire qu'un recomptage (recount!) floridien s'impose) s'en irait fonder le Parti Socialiste de Gauche sous la férule de Martine et l'autre moitié (à 42 voix près) s'en irait fonder le Parti Socialiste du Centre sous la direction de Ségolène. Qu'est-ce qui peut, de toutes façons, réconcilier les deux parties du parti? On ne voit pas. Les dirigeants se détestent et se détesteront encore plus à l'issue du recomptage (il se pourrait qu'il soit inéluctable, ce recomptage, voir qu'un troisième tour soit inéluctable, mais ça ne sera pas sans mal et sans cicatrices, d'où la scission presque aussi inéluctable) et les militants auront du mal à se reconnaître dans les dirigeantes quelles qu'elles soient (à moins d'un troisième homme, Bertrand?).

mercredi 19 novembre 2008

Live Piracy Map

piracymap.jpg


Live Piracy Map: une carte interactive des actes de piraterie et attaques à main armée contre des navires commis dans le monde. On peut zoomer, panoter, et un clic sur un point ouvre une infobulle avec les caractéristiques du forfait et un lien vers une fiche plus complête. Certains points sont sur des positions estimées si les coordonnées exactes de l'attaque sont inconnues.

Le fait qu'on ait des repères à des endroits où la piraterie est assez peu fréquente (par exemple en Méditerranée) c'est parce que sont recensés sur cette carte tous les actes contre les navires y compris les actes de piraterie et les attaques à main armée.

via BLDGBLOG

mardi 18 novembre 2008

archives

Google héberge et donne à voir plusieurs milliers de photographies des archives du magazine LIFE depuis les années 60 du XIXème siècle jusqu'aux années 70 du XXème.

c.jpg

l'avenue

Bruine épaisse ce matin en sortant de chez moi. En quelques minutes mes verres de lunettes étaient couverts de fines gouttes légères. On se serait cru dans une lessiveuse. Pas de vent. À la Gare de Nord on annonçait que les intempéries mettaient les trains en retard. Ah bon, un bon crachin bien fin ce sont des intempéries? Je me suis rendu pour la première fois à La Plaine Saint Denis. Très étrange endroit. Figurez-vous une avenue large, propre et flambant neuve de 1 kilomètre de long qui part de la gare et qui ne va nulle part. De chaque coté de l'avenue des immeubles de verre ultra-modernes abritant de grandes entreprises. Et puis rien d'autre. Comme un univers virtuel. "The Street" de Snow Crash. Dès qu'on s'éloigne de l'avenue sur les cotés ce sont des terrains vagues, des zones en construction, des entrepôts un peu délabrés et trônant sur tout ça le Stade de France. La Plaine Stade de France s'appelle d'ailleurs la gare. À neuf heures arrivent de Paris des centaines d'employés de bureau que les rampes de la gare, conçues pour les foules, déversent dans l'avenue. À onze heure quand je suis ressorti de mon rendez-vous il n'y avait plus un chat dans l'avenue. Vide. Sauf aux entrées d'immeubles où s'agglutinent quelques fumeurs. Personne non plus à la gare conçue pour les foules. Personne dans le train qui m'a ramené à Paris. Sur l'avenue point de commerces à part les sandwicheries, des cafétérias et des agences bancaires.

La Plaine Saint-Denis, Avenue du Président Wilson, 93210 Saint-Denis, Seine-Saint-Denis, Ile-de-France - Google Maps-1.jpg

lundi 17 novembre 2008

sérendipité du jour

Traditionnellement les présidents américains s'adressent toutes les semaines à la nation par le moyen d'un discours radiodiffusé. Le président-élu Barack Obama innove en décidant de s'adresser à la nation hebdomadairement en vidéo et par YouTube (et aussi à la radio bien sûr).
La première vidéo est ici.

Obama qui pourrait bien être obligé d'abandonner {en} son cher Blackberry en entrant dans le bureau ovale.

20032004 1306-pola.jpg


"Hollywood sign" passé au Poladroid, une chouette application gratuite pour Mac qui vous permet de simuler des Polas avec vos images! Tout y est, même le temps d'attente pour que l'image apparaisse et le résultat aléatoire comme il se doit!

Il y a 40 ans le White Album des Beatles {en}, pas leur meilleur mais un grand album quand même.

le téléphone et ses fantômes

Depuis quelques temps il se produit un curieux phénomène chez moi : mon téléphone se met à sonner, une seule fois, redevient silencieux, puis se remet à sonner un peu plus tard, une seule fois. Si je décroche il y a la tonalité normale. Ça ne fait ça que le soir, mais quasiment tous les soirs depuis une semaine, de deux à cinq fois de suite. Je suis sûr que ça vient de ma connexion Internet mais comment et pourquoi?

et puis après tout...

Et puis l'idée m'est venue que j'étais bien idiot d'avoir deux carnétoiles différents, simplement parce que je m'attache à l'idée d'une certaine ligne éditoriale qui n'existe d'ailleurs que dans mes rêves étant donné que je change fréquemment d'humeur blogueuse. Pourquoi ne pas publier les liens qui m'intéressent et que j'ai envie de partager ici plutôt que ? Hein? Est-ce que Jason Kottke s'embête avec ces principes? Est-ce que Gruber se casse la nénette avec ça? Non, ils publient au fil de l'eau ce qui leur plaît, des liens, des idées, des récits personnels, des citations, que sais-je encore. Bon alors?

retombées

Je crois bien que je fais une petite crise de manque, là, juste après les élections américaines. Il faut dire que ces élections ont été spectaculaires et extraordinairement intéressantes. L'actualité me semble morne, à part les tribulations des pieds nickelés du PS qui me font sourire. Je vis une phase assez "nerd" en ce moment avec l'envie de me replier sur des choses qui me plaisent et qui sont un tantinet obscures et complexes et une crise de dégôut ou plutôt de lassitude des bavardages triviaux qui composent 90% de nos relations sociales.

C'est dans ces phases là que je mesure combien j'apprécie Internet, et pas seulement la possibilité d'avoir "les autres" à portée d'e-mail ou de JabberGtalkSkypeTwitter, ce qui est génial en soi seul, quand le contact non virtuel avec autrui a tendance à vous faire flipper.

Ce qui tombe un peu mal c'est que ça fait une semaine qu'Orange m'a promis du 18 mégas et que je l'attends toujours, avec d'autant plus d'impatience qu'en ce moment ma bande passsante en download est à peu près à 5 mégas dans les meilleurs moments.

J'ai tendance à plus bloguer sur JRfiles 2.0 qu'ailleurs (c'est à dire ici) par les temps qui courent.

dimanche 16 novembre 2008

visiteurs du dimanche

Le dimanche ce carnétoile a de nombreuses visites : 95% environ desquelles via des recherches Google. Le samedi ne vient pratiquement personne. La semaine le train-train habituel qui me va bien.

mercredi 12 novembre 2008

manuel pour bibliomane

"Avez-vous peur de mourir dans votre sommeil, enseveli sous l'écroulement de votre bibliothèque?" c'est une question que pose Jacques Bonnet dans son petit livre "Des bibliothèques pleines de fantômes". Je me sens bien sûr très concerné par cette question, moi dont l'appartement croule sous les livres. C'est une question qu'il m'est arrivé de me poser. Depuis tout petit je vis au milieu des livres, je me ruine en livres, c'est dire si cet art de vivre avec trop de livres me parle et me gratte là où ça me démange. Même si l'auteur passe à mon avis un peu trop de temps à écrire sur sa méthode de classement ce petit volume est d'une lecture fort agréable et regorge de références érudites.

yachting

Le Vendée Globe : c'est une course de yachting extrême dont les règles sont simples, faire le tour du monde dans le sens des aiguilles d'une montre, à la voile seul et sans assistance le plus vite possible sur un bateau monocoque. Départ Les Sables D'Olonnes en Vendée, France et retour au même endroit en ayant passé le Cap de Bonne Éspérance et le Cap Horn. Voilà. C'est tout simple et c'est énorme. Même de nos jours et même avec tout le progrès technique, les satellites, GPS et tout le bastringue. C'est dur. Les bateaux sont des bateaux de courses à peu près aussi délicats à mener qu'un pur sang à Longchamps. Comme ils sont tous seuls sur le bateau les navigateurs dorment par intermitence pendant trois mois, une heure de temps en temps. Dans les mers du Sud les attendent les tempêtes australes et les icebergs. Plusieurs navigateurs n'en sont pas revenus.

Loïck Peyron est un vétéran de la voile de course, il a tout gagné, tout sauf le Vendée Globe (il est arrivé une fois second en 1990, il ya 18 ans). Il a 49 ans. Il est reparti pour cette course. Il est courageux et fou.


Skippers _ Loïck Peyron - Vendée Globe.jpg

dimanche 9 novembre 2008

dimanches

Depuis que j'ai ce travail je n'ai plus le cafard des dimanches soirs. Maintenant je suis serein le dimanche soir et plutôt content de retourner au travail le lundi matin. Ce qui n'a pas changé c'est qu'en général je n'ai pas une forme excellente le lundi matin, plutôt une sorte de gueule de bois. Ça vient sans doute du fait que je dors toujours mal dans la nuit de dimanche à lundi. Certains rythmes pris au cours de nombreuses années ne passent pas comme ça. Le sommeil est mystérieux, délicat et sensible. J'ai connu des gens qui pouvaient dormir dans n'importe quelle condition, même quand ils étaient très inquiets ou qu'ils avaient des ennuis ils dormaient comme des bûches. Mon copain C. s'endormait en sursaut quelques secondes après avoir posé sa tête sur son oreiller. Il m'est arrivé d'avoir des insomnies tenaces sans que je sache vraiment à quoi les attribuer et je dors toujours mal dans un lit que je ne connais pas.

J'ai accompagné ma soeur aînée à la gare aujourd'hui. Je lui ai pris son billet et je l'ai emmené jusqu'à sa place dans le train et j'ai mis sa valise dans le porte bagage au-dessus d'elle en m'assurant que les gens qui étaient auprès lui descendraient bien sa valise lorsqu'elle arriverait à Poitiers. Je me suis rendu compte que ma soeur était maintenant une presque vieille dame, elle a 67 ou 68 ans (nous avons beaucoup de différence d'âge et je ne connais même pas son âge exact, peut-être que je ne veux pas le connaître et que je l'oublie tout le temps) et qu'aux yeux des gens qui étaient dans le train j'avais plus l'air d'être son fils que son frère. J'ai remarqué aussi qu'ensemble — on ne se voit pas souvent — on parlait du passé, des gens du passé, de nos parents et grand-parents.

raconter

Voici ce que j'ai pensé : pour que l'événement le plus banal devienne une aventure, il faut et il suffit qu'on se mette à la raconter. C'est ce qui dupe les gens : un homme, c'est toujours un conteur d'histoires, il vit entouré de ses histoires et des histoires d'autrui, il vit tout ce qui lui arrive à travers elles ; et il cherche à vivre sa vie comme s'il la racontait.
Jean-Paul Sartre - La Nausée

irish beer

-


À Montmartre.

samedi 8 novembre 2008

comtés rouges

Via Anniceris et The Edge of American West (et Yglesias) cette carte des comtés qui ont plus votés Républicains que lors des dernières élections.

L'Arizona c'est normal, McCain est l'enfant du pays. Mais en dehors de ça regardez cette bande rouge qui couvre les Appalaches et les Piney Woods, c'est une région d'Amérique blanche, rurale et... pauvre. Le fait que le sud de la Louisiane soit rouge est probablement dû aux modifications démographiques après l'ouragan Katrina (les noirs et pauvres sont partis).

The Edge of the American West.jpg

vendredi 7 novembre 2008

fausse victoire

Quoiqu'on en dise, si la motion de Ségolène Royale a obtenu le plus de voix lors de la consultation des militants du PS en fait elle n'a même pas obtenu le tiers de ces voix. 29% des votants à Ségolène, 25% pour Delanoë, 25% pour Aubry et 19% pour Hamon. Ségolène n'est donc pas majoritaire mais extrêmement minoritaire (en fait 70% des adhérents du PS n'ont pas voté pour elle). Les cris de victoire ne sont donc pas de mise mais ils retentissent tout de même, juste pour l'intox. Quand on voit en plus que la participation aux votes des motions est de 55% on se dit que vraiment très peu de socialistes veulent revoir Ségolène.

prop 2

Je signalais hier l'infortunée décision des électeurs de Californie d'adopter la proposition 8 qui se propose d'inscrire l'interdiction des mariages de personnes du même sexe, dans la constitution de leur État.
Il nous faut signaler, par contre, un fait d'une grande importance pour la civilisation, fait dont les journaux n'ont presque pas parlé : les suffrages apportés à la proposition 2 par les électeurs de Californie. Adopté avec une large majorité (63%) la proposition 2 dispose que les fermiers devront dorénavant prendre toutes les dispositions pour que les animaux de fermes tels que veaux, poules pondeuses, truies pleines soient confinés de telles façons qu'ils puissent se coucher, étendre leurs petites pattes, se lever et se tourner librement.

jeudi 6 novembre 2008

fist bump

Une chouette photo qui vient du site The Big Picture qui en a plein d'autres et de très belles de la campagne du président-élu Barack Obama.
La photo est d'Emmanuel Dunand/ AFP/ Getty Images et représente le candidat échangeant un "fist bump" avec Ethan Gibbs le fils de cinq ans de son directeur de la communication Robert Gibbs.

Boing Boing.jpg

mercredi 5 novembre 2008

and now for something completely different

-


Gare du RER de Gentilly, Val de Marne.

en mode "monday morning quaterback"

Quelques remarques, en vrac:

  • Les facteurs déterminants de la victoire de Barack Obama sont à mon avis : (1) la crise économique, (2) l'impopularité de George Bush et de la politique de son administration, (3) la mobilisation des minorités ethniques et des jeunes pour un candidat jeune et issu d'une minorité, (4) le choix complètement extravagant de Sarah Palin comme co-listière de McCain, (5) les ouragans Gustav et Ike, (6) la remarquable organisation de terrain de Barack Obama, allant faire inscrire les électeurs un par un, allant les chercher pour qu'ils aillent voter, etc. (7) Internet et la remarquable utilisation de ce nouveau médium par le candidat Démocrate, (8) la façon dont les néocons ont trahit l'identité américaine.

  • Obama incarne la jeunesse, la montée des minorités dans la société américaine, le rêve américain de l'immigrant pauvre qui s'intègre et qui écrit son histoire sur une page blanche et qui monte tout en haut de la grande pyramide. "Tout est possible quand on y croit, petit, tu peux le faire, yes you can !"

  • Comme l'écrit très justement R. J, la victoire de Barack Obama est la fin des idéologues au pouvoir. Pour moi c'est le retour du pragmatisme et de la sagesse. Après les tyrans, les idéologues sont dangereux pour la démocratie. Les néocons étaient des idéologues qui ont fermé la mythique Frontière américaine par un repli sur soit terrorisé, sur la mère patrie, sur la religion, nous contre le reste du monde, l'axe du bien contre le mal.

  • La campagne de McCain a accumulé l'adversité et les gaffes de communication. La plus grosse idiotie a été de choisir Sarah Palin comme co-listière. C'était pour s'attirer le vote des femmes et de l'aile droite du GOP, mais Palin a vite montré son inaptitude à diriger un pays comme les USA, son ignorance et son hypocrisie. Et le choix de Palin a brouillé la communication de McCain : comment peut on dire "country first", l'intérêt du pays d'abord, en choisissant quelqu'un d'aussi potentiellement mauvais pour diriger son pays? Comment peut-on reprocher son inexpérience à son rival en choisissant une co-listière aussi inexpérimentée? Et les femmes ont voté en majorité Obama et non Palin! Ensuite l'arrivée des ouragans Gustav et Ike ont rappelé aux électeurs l'inefficacité et le mépris pour les pauvres dont avait fait preuve l'administration Bush lors de Katrina. La chute de Wall Street et la réaction étrange de McCain à cette crise, et le rejet du plan Paulson par les députés Républicains, ont achevé de démontrer l'incompétence des Républicains en la matière.

  • Les Démocrates sont majoritaires au Sénat 56 contre 41, pas assez pour être parés contre la flibuste toutefois (il en aurait fallu 60). La Chambre des Représentants est bleue aussi : 254 Démocrates contre 174 Républicains.

  • C'est peut-être la fin des attaques féroces ad hominem contre les candidats. Celles de McCain ont plutôt eu l'effet inverse que celui escompté.

  • La proposition 8 de l'État de Californie, qui interdit le mariage gay, est malheureusement passée.

  • L'Alaska est incroyable : non seulement ils ont voté pour Palin mais en plus ils ont réélu Ted Stevens au Sénat des US, pourtant celui-ci a été reconnu coupable de 7 chefs d'accusations de corruptions diverses et variés!

  • McCain a fait un très beau discours de perdant. Remarquable de magnanimité et vraiment très "sport".

  • Le Harris County (Houston, Texas) ou réside ma petite famille a voté en majorité pour Barack Obama. Ce qui n'est pas le cas du Texas en général (sauf Dallas, Austin, San Antonio et tout le sud de l'État).

  • Rahm Emmanuel (D - Illinois) va probablement devenir Secrétaire Général de la Maison Blanche. C'est un type remarquablement intelligent et avisé. Bon choix.

ce n'était pas un rêve

Je me réveille et oui Obama est toujours président-élu. Je suis content. Son discours hier soir était très beau, magnifique. Bon, les choses ne vont pas s'améliorer comme ça mais cette nuit le monde est parti sur la bonne voie. Depuis longtemps je suis un fou d'Amérique, elle m'en a fait voir de toutes les couleurs cette passion pour l'Amérique du Nord, mais ce n'était pas vain. Obama est élu et ce midi en France il y a quelque chose de nouveau dans l'air.

Breaking News and Opinion on The Huffington Post.jpg

election livebloging 2008

05h19: McCain concède. Je vais me coucher (mais j'ai pas vraiment envie de dormir). Je suis content et je suis fier des Américains, ils viennent d'élire un afro-américain comme président mais surtout un homme intelligent, humaniste et soucieux de l'intérêt général. Ils viennent de démontrer au monde qu'ils sont un grand peuple et un grand pays. L'ère Bush est finie, et ça aussi c'est une grande nouvelle. Je suis content.
Je me marre aussi en pensant à ceux, de ce coté-ci de l'Atlantique, qui disaient que jamais les Américains ne laisseraient un noir devenir président.

05h06 : c'est un moment historique : Barack Obama est élu président des États Unis.

05h00 : CNN désigne Barack Obama président des Etats Unis !

04h56: c'est quasiment plié. La Californie ferme dans quelques secondes. CNN s'apprête a annoncer la victoire d'Obama. Fox vient de lui attribuer la Virginie, ça sent bon en Floride et en Caroline du Nord.

04h44: bon ça ne bouge toujours guère, je commence à trouver le temps long, heureusement que je bavarde avec Houston. Je vais manger une banane.

04h26 : ça ne bouge plus beaucoup. Si la Floride passe à Obama c'est gagné, ou la Virginie, ou la Caroline du Nord. Pour le moment Obama a 207 grands électeurs contre 129 à McCain. Avec la Californie (55) ça fera 262 grands électeurs pour Obama, manque 9. Bon, hé bien c'est quasiment plié.

04h10 : les Démocrates auront la majorité au Sénat (pour l'instant 54 sénateurs).

04h03 : bon c'est serré et je ne me couche pas encore ! Enfin le Nouveau Mexique est gagné pour Obama, et CNN lui donne l'Iowa, deux conquêtes.

03h48 : Texas, Louisiane, Arkansas, Kansas, Idaho pour McCain. Le vote populaire est très très serré, Obama n'a qu'une avance de 300 000 voix à ce moment.

03h38 : l'Ohio c'est la première conquête pour Obama, maintenant il faut que McCain gagne un Etat bleu pour revenir dans la course, ça va être dur.

03h34 : l'Ohio est donné par toutes les télés à Obama. C'est le premier État à passer de rouge en bleu par rapport à 2004. Bon en fait là maintenant McCain ne peut plus vraiment gagner.

03h22 : toujours pas de changement par rapport à la carte de 2004, il faut attendre, même si en voix Obama est bien mieux placé que Kerry en 2004.

03h10: okay, un petit tour d'horizon : McCain prendrait le Kentucky, le Tennessee, la Caroline du Sud, l'Alabama, l'Oklahoma, le Dakota du Nord, le Wyoming, la Géorgie. Obama prendrait le Maine, le New Hampshire, le Vermont, la Pennsylvanie, le New Jersey, New York, le Connecticut, le Rhode Island, le Delaware, le Maryland, DC, le Massachusetts, le Michigan, le Wisconsin, l'Illinois, le Minnesota.

03h00 : CNN donne une projection de 174 grands électeurs pour Obama contre 49 à McCain à ce stade des élections. Encore plus inquiétant pour McCain, CNN ne se prononce pas pour l'Arizona et... le Texas, deux États censés aller dans l'escarcelle de McCain sans problèmes.

02h53: Elisabeth Dole en Caroline du Nord serait battue (sénat). Tout le monde sauf AP donne la Pennsylvanie à Obama. Avec 42% des bureaux de vote ayant donné leurs résultats en Floride Obama est en tête. 16 États de plus ferment dans quelques instants. Les choses sérieuses commencent.

02h50: ma connexion Internet viens de tomber, puis s'est remise à fonctionner. Ouf !

02h40 : la Pennsylvanie, non d'un chien, pour Obama, c'est presque sûr.

02h36: pause banane !

02h33: le défilé sur Twitter est impressionnant.

02h31: Allez ! le New Hampshire à 60% pour Obama ! Good !

02h20: ABC, CBS et FOX donnent le New Hampshire à Obama.

02h18 : ABC et NBC donnent la Pennsylvanie à Obama.

02h14: à la télé derrière moi CNN, sur mon Mac : Pollster.com, TPM, 538.com et CNN aussi.

02h08 : c'est génial ! Je suis d'un coté avec mon neveu à Houston par Skype qui me donne les résultats qu'il voit à la télé et de l'autre avec R J à New York qui me tient au courant lui aussi des derniers développements.
CNN donne maintenant 77 grands électeurs pour Obama contre 34 à McCain.

02h00 : 16 États ferment. La Caroline du Sud est accordée par les télés à McCain, avec des résultats très proches des sondages.

01h47 : les résultats au Kentucky (McCain) sont remarquablement conformes aux estimations des sondages. L'Indiana est très serré et ça ne devrait pas l'être, c'est censé être un État Républicain ! Les choses ne se présentent pas mal pour O. pour l'instant en Virginie et en Floride.

01h29: apparemment McCain ferait à peu près ce qu'il était censé faire au Kentucky et moins bien que Bush en 2004. On peut déjà dire qu'Obama fera mieux que Kerry en Indiana.

01h19 : je vais m'ouvrir un Coca Light Lemon. Pas de nouvelles sur le front. Je commence à être un peu nerveux, la fatigue sans doute!

01h00: 6 États viennent de fermer. Le Vermont est donné à Obama avec une large majorité par CNN. Le Kentucky est donné à McCain. Tout est normal pour le moment. Bon, les chiffres de McCain sont vraiment bons pour le Kentucky, hum... Ça à l'air très serré en Indiana.

00h51: en 2004 l'Indiana avait voté Bush à 60% et en 2000 à 57%, si l'Indiana passait à Obama la soirée serait quasiment pliée, mais n'anticipons pas!

00h47: les résultats des sondages sorties des urnes sont énormément en faveur d'Obama mais il ne faut pas en tenir compte nous disent tous les experts ! Ces sondages ont tendance à favoriser outrageusement les Démocrates.

00h37 (heure française) : allez c'est parti ! les résultats de l'Indiana et du Kentucky commencent à arriver sur CNN mais trop peu pour commencer à en parler. J'ai décidé de rester debout jusqu'à 4 heures du matin, après on verra...
Normalement McCain devrait remporter l'Indiana et le Kentucky donc pas de raison de s'inquiéter pour le moment.

mardi 4 novembre 2008

kid

Ce petit gars là ira loin!
obamakid.jpg

longue nuit électorale

Bon, demain soir à surveiller (euh, non, ce soir):
- à partir de minuit (heure française) sondages sortie des urnes pour l'Indiana et le Kentucky.
- à partir de 1 heure : Virginie, New Hampshire, Georgie.
- à partir de 1 heure 30 : Ohio et Caroline du Nord.
- à partir 2 heures : Pennsylvanie, Michigan et Missouri.
- à partir de 3 heures du mat': Colorado, Nouveau Mexique, Wisconsin et Minnesota.
- à partir de 4 heures : Nevada, Iowa, Montana, New York.
- à partir de 5 heures : Californie, Oregon, Washington.
Donc c'est à partir de quatre heures (heure française) qu'on saura, au mieux.

lundi 3 novembre 2008

autumn in Paris

409323068_DKar6-L.jpg

J-1

J-1 : 538.com donne à Obama une probabilité de 96,3% d'être élu demain président des États Unis. Electoral-vote.com lui donne 238 grands électeurs "surs", il en faut donc 33 de plus pour gagner (les États "surs" sont ceux où il est donné avec plus de 10 points d'avance sur son adversaire). Voyons les "swing states" où Obama pourrait recueillir les délégués manquants : je verrais bien une combinaison de Pennsylvanie (21 délégués), où il est donné à 52% contre 44% à son adversaire, et de Colorado (9 délégués) (51 contre 44) plus un État comme le Nouveau-Mexique (5 délégués) (52 contre 44). Ça serait un peu juste mais ça passerait. Le scénario cauchemardesque serait de le voir prendre tous ses États "surs" et un seul ou deux autres seulement mais peu riches en délégués (comme le Colorado et le Nouveau Mexique...)! Le scénario idéal serait qu'Obama emporte ses États "surs" et la Pennsylvanie et ou la Virginie (13 délégués) (50 contre 45) ou l'Ohio (20 délégués) (49 contre 44) ou la Floride (49 contre 45) mais je n'y crois pas trop (je ne fais plus confiance à l'Ohio depuis 2004 et à la Floride depuis 2000!).
Pollster.com donne 264 délégués "surs" à Obama et 47 moins certains (et 85 à égalité), ils attribuent la Pennsylvanie comme "sure" et le Nouveau Mexique aussi. Dans cette configuration il suffirait qu'Obama ajoute le Colorado seulement et ça serait cuit pour McCain. Mais il me semble que Pollster.com est un peu trop optimiste.

Bref, je ne sais pas encore si je me couche (très) tard demain où si je me couche et me lève à quatre heures du mat' (quitte à me recoucher après), je n'ai pas prévu d'aller au travail mercredi matin de toutes façons (pour récupérer), de toutes façons je vais essayer de faire du semi live-blogging (si je parviens à garder les yeux ouverts et si les résultats ne me dégoûtent pas)!

En 1992 je m'étais levé à trois heures et Clinton était déjà élu. En 1996 je ne m'étais pas levé du tout. En 2000 je m'étais levé à quatre heures et ça avait été le cauchemar. En 2004, levé à 3 puis à 4 puis à 5 heures et tout ça pour apprendre à chaque fois que l'Ohio était de plus en plus perdu, je m'étais recouché complètement dégoûté!

surprise sur prise

Ça fait toujours quelque chose quand on découvre qu'un site web ou une autre publication utilise une de vos images récupérées sur Flickr sans rien vous demander. Bien sûr mes images sont sous licence Creative Commons mais cette licence précise "pas d'utilisation commerciale" et "pas de modification", les auteurs de ce site n'ont respecté que la première prescription : "attribution à l'auteur".
C'est déjà pas mal, vous me direz.

TheMarker IT - האבולוציה של הגלישה בסלולר_ המנכ_ל בועז חן מחברת נט-וייז-1.jpg

dimanche 2 novembre 2008

dimanche feignant

Pas fait grand chose ce dimanche. Je suis allé à Cachan chez les M. pour manger la "blanquette de Mamie", on a pris l'apéro assez généreusement et on était un peu paf. Après le repas j'ai fait une sieste, puis un thé et retour à Paris avec un peu la gueule de bois.
Pour terminer la journée j'ai regardé la fin du grand prix de F1 du Brésil et deux épisodes de CSI Las Vegas.
Bon. Pas trop brillant.
Fait la connaissance du chat des M.
J'ai fait des photos aussi.

-

Porte de garage à Cachan

-

Maison à Cachan

le pouce de César

-

samedi 1 novembre 2008

pensées de novembre

J'aime pas le mois de novembre, j'aime pas le temps qu'il fait en général au mois de novembre et je trouve qu'il dure trop longtemps le mois de novembre, et là il vient juste de commencer. Oh, en général je ne dénigre pas la pluie, au contraire, mais la pluie et le froid c'est un peu dur à supporter, non parlez moi de la pluie d'été ou du temps atlantique doux et crachineux là oui, j'aime.

Je suis inquiet pour mardi prochain. En fait Mercredi matin pour nous. Je crois qu'Obama va gagner mais je suis inquiet tout de même. S'il perd on aura McCain pour quatre ans et surtout la Palin à quelques secondes du pouvoir suprême. La Palin qui aura gagné c'est une vision absolument insoutenable, enfin presque. McCain encore on peut s'en accommoder, mais la Palin? Je suis inquiet de l'effet sur mon moral d'une éventuelle victoire du tandem McCain, Palin. Une victoire de justesse. Ça serait une catastrophe. Sans compter le déferlement de délires anti-américains qu'il y aurait ici et que j'aurais à endurer. N'y pensons pas! Je suis sur le point de prier, c'est dire!

En France, et particulièrement dans les sociétés de service le client est avant tout considéré comme un emmerdeur. Je sais de quoi je parle j'ai travaillé de longues années, sur le terrain, dans une société de services qui a finit pas couler parce que justement il était considéré, mais jamais dit, que le client était un emmerdeur. Et l'absence de discipline aussi. Quelque soient les décisions de la direction elles étaient dénaturées et diminuées ou mal appliquées un peu plus à chaque étage de la ligne de commandement. Jusqu'au dernier pékin, celui qui était en contact avec le client, qui finalement considérait toujours que rendre service était une corvée plutôt qu'un devoir et donc toutes les décisions aussi bien intentionnées soient-elles n'étaient jamais répercutées pleinement sur le client. Les clients dont on aurait dû se débarrasser parce qu'ils étaient pas rentables on ne s'en débarrassait pas parce qu'un imbécile de commercial considérait que c'était sa chose et qu'il fallait pas y toucher, et on le laissait faire, les clients qu'il fallait à tout prix garder on les perdait parce qu'on était pas capable de leur faire des faveurs, qu'on considérait que faire des faveurs ou un traitement spécial à un client c'était injustifié, hein, pas démocratique ou quelque chose comme ça. J'ai pensé à ça ce soir en constatant que dans mon allée l'éclairage était éteint depuis plusieurs mois, l'éclairage avec des réverbères tous neufs et renforcés pour ne pas qu'ils soient cassées par les éventuels malfaisants. Et un des ascenseurs sur les deux qui sont en bas de chez moi est en panne depuis quinze jours! Ce ne doit pas être tout de même très sorcier de faire fonctionner ces réverbères et un ascenceur! On envoie des gens dans l'espace mais un malheureux réverbère là y'a pas moyen. Dans quel pays on vit, franchement? Dans un pays qui considère que le service au client est facultatif et que celui-ci, le client, n'y a pas droit! Qu'il paye, déjà et ça sera bien.

Toussaint

All Saints day in Paris


Je me suis rappelé en me levant que c'était la Toussaint aujourd'hui.
Et il fait un "temps de Toussaint".