Destituer Trump ? Aucune chance.

Si les Démocrates gagnent les élections en novembre, à la Chambre des Représentants au moins, ils seront en position d'entamer une procédure de destitution contre Trump.

Je pense que le faire serait une perte de temps et une erreur.

Mais tout d'abord il y a un problème de vocabulaire et de traduction : en français "impeachment" peut se traduire par "destitution" mais ce n'est pas exactement la même signification. Nous allons donc garder le mot "impeachment" plutôt que destitution, vous allez voir pourquoi.

L'"impeachment" signifie que la Chambre des Représentants inculpe le président pour un crime commis. C'est tout. Une fois qu'il a été "impeached" le président reste en place et continue d'agir comme il le faisait avant. L'"impeachment" lui-même ne suffit pas à écarter le président du pouvoir. Il faut, en plus, qu'il soit jugé et reconnu coupable par le Sénat. Accrochez-vous : il faut pour cela que la majorité des 2/3 des sénateurs votent en faveur de sa culpabilité et la procédure, le procès du président au Sénat, dure des mois et empêche tous les travaux législatifs pendant ce temps. Seulement au moment où il est reconnu coupable par les 2/3 des sénateurs le président doit alors partir, il est alors aussitôt remplacé par le Vice-Président, en l'occurrence Mike Pence.

L'"impeachment" est une honte et un sacré problème pour le Président, surtout s'il est certain d'être reconnu coupable par le Sénat. C'est pourquoi Nixon avait démissionné avant d'être définitivement inculpé par la Chambre. La certitude de ne pas être reconnu coupable par le Sénat c'est au contraire ce qui avait poussé Clinton à rester après son "impeachment" par la Chambre et on a vu qu'il avait eu raison, in fine, puisqu'il n'avait pas été reconnu coupable par le Sénat.

Si les Démocrates sont majoritaires à la Chambre des Représentants ils n'auront aucune difficulté à "impeach" Trump pour une raison ou une autre, avec l'aide du procureur Mueller, probablement.

Mais il faudra alors faire le procès du président Trump devant le Sénat et obtenir sa conviction par les 2/3 des sénateurs, ce qui, en l'état actuel des forces politiques aux États-Unis et vu la polarisation des opinions politiques n'a aucune chance d'arriver.

L'"impeachment" n'aura aucune importance pour Trump. Cela lui donnera juste un moyen de dominer le discours pendant encore six mois, et à la fin il sera toujours président.

Si on lit bien la Constitution et en prenant en compte les précédentes procédures, on se rend compte qu'il faut un soutien écrasant de l'opinion publique et de l'électorat pour qu'un président soit démis de ses fonctions. L'"impeachment" tout seul n'est que symbolique. Il faudrait que les Républicains craignent de ne pas être réélus avec Trump comme président. Aujourd'hui Trump a le soutien de 80% des électeurs Républicains. Les sénateurs Républicains, même s'il sont en minorité au Sénat (ce qui est peu probable, en fait), ne voterons jamais pour faire sauter Trump. Oubliez donc l'impeachment de celui-ci. Cela n'arrivera pas. Ça serait une perte de temps et des polémiques sans fin pour un résultat nul.