Petite phrase, grosse polémique

On sait tous que j'ai des opinions très favorables pour Macron, toutefois je pense qu'il devrait, de temps à autre, faire un peu attention à ce qu'il dit ou du moins à l'interprétation possible de certaines de ses phrases. La dernière en date est la phrase prononcée dans son discours à l'occasion de l' inauguration du campus de Station F : "une gare c'est un lieu où l'on croise des gens qui réussissent et des gens qui ne sont rien". Je reconnais que je n'ai rien compris à cette phrase. J'ai écouté le reste du discours mais ça ne m'a pas éclairé. Je ne veux pas y voir l'expression d'un mépris de classe mais il faut bien reconnaître qu'on peut l'interpréter comme ça. Mon frère l’interprète ainsi : "Il y a des gens qui réussissent et qui se font un nom, une renommée, et d'autres, les plus nombreux, qui resteront anonymes." Je pense que c'est en effet ce qu'il a voulu dire mais ma crainte de le voir faire un impair de ce genre était telle que je n'avais pas compris, ou plutôt que j'avais pris cette phrase au premier degré. C'est donc au moins une phrase maladroite, qui vient après d'autres (les ouvrières bretonnes illettrées, le tee-shirt, les comoriens) et qui me met un peu mal à l'aise. Les adversaires de Macron ne vont pas manquer d'en faire des tonnes et ça me fatigue d'avance.

Aucun commentaire: