mardi 31 janvier 2017

Impeachment ?

On peut rêver de la destitution (impeachment) de Trvmp mais je crois que c'est se faire des illusions. La destitution ne peut se faire que si le président est condamné pour "trahison, corruption ou autres crimes et délits" (Constitution, article deux, section 4).

Il faut d'abord qu'une enquête soit faite par un juge (special counsel) spécialement nommé par le Ministre de la Justice (Attorney General), que ce juge décide de porter son éventuelle accusation devant la Commission Juridique de la Chambre des Représentants, que cette chambre décide à la majorité des voix d'inculper le président et que celui-ci soit jugé par le Sénat puis condamné par une majorité des deux tiers des membres du Sénat.

Un seul président, Andrew Johnson a été destitué, en février 1868, il a été condamné pour abus de pouvoir (un abus de pouvoir véniel qui ne lui vaudrait probablement pas la destitution de nos jours). Bill Clinton a été inculpé pour parjure dans l'affaire Paula Jones / Lewinski mais pas condamné par le Sénat, donc pas destitué. Nixon a démissionné avant même son inculpation par la Chambre des Représentants.

Andrew Johnson : les circonstances étaient très spéciales, juste après la Guerre de Sécession, en pleine période de reconstruction et de réintégration des États Confédérés.

Richard Nixon : complètement embourbé dans l'affaire du Watergate et surtout accusé de multiples obstructions à la justice, il était fini politiquement, lâché par tout le monde et son inculpation et sa condamnation étaient certaines.

Bill Clinton : poursuivi pour avoir menti sous serment dans l'affaire Paula Jones et pour avoir caché sa relation avec Monica Lewinski, ses accusateurs n'ont jamais réussi à convaincre les Sénateurs, ses partisans ne l'ont jamais lâché et l'opinion publique était en sa faveur.

Les Républicains ont la majorité dans les deux chambres fédérales américaines et l'auront jusqu'en janvier 2019. Je les vois mal entamer le long processus de destitution du président avant les prochaines élections, et encore faudrait-il que Trvmp dépasse largement les bornes et menace leur majorité par ses actions.

Les Républicains peuvent perdre leur majorité au Sénat en 2018 (lors des élections de mi-mandat, les mid-terms) mais les Démocrates auront plus de mal à les déloger de leur majorité à la Chambre des Représentants car le découpage des circonscriptions électorales est très favorable aux Républicains.

Donc je crois qu'espérer la destitution, du moins prochainement, de Trvmp est contre-productif pour les luttes en cours.

Aucun commentaire :