Une vieille histoire

(Une histoire de famille — ma famille — m'a inspiré ce petit billet).

C'est une histoire parfaitement morale en fait : la vieille folle qui meure seule et détestée par tous, sur le petit tas d'argent qu'elle a volé à son mari et aux enfants de son mari et qu'elle a acquis en enfermant ledit mari dans une camisole psychologique longuement et patiemment tissée par ses soins, sans jamais desserrer son emprise, en le séparant par les moyens les plus vils de ses amis, de ses enfants, l'arrachant finalement à la ville où il avait passé toute sa vie et où il avait toutes ses attaches, jusqu'à l'avoir pour elle seule après l'avoir transformé en zombi terrorisé, et après la mort de son mari ne jamais profitant de l'argent mal acquis ni pour faire le bien, ni pour s'offrir une vie de luxe et de loisirs, non, restant jusqu'à la mort dans son appartement de Limoges à boire de l'eau chaude.

1 commentaire:

Sylvain a dit…

Parfait résumé.