jeudi 19 février 2015

Procrastination

Quand j'ai à faire quelque chose, même un chose anodine, dans un avenir proche je me sens toujours nerveux et je ressens que l'obligation de faire ce que j'ai décidé de faire ou ce que je suis obligé de faire, me pèse. Ainsi je procrastine énormément. Cette tendance très forte à la procrastination est une réaction au sentiment de frustration devant l'obligation de faire quelque chose mélangé dans certains cas, mais pas tous, de crainte d'échouer. D'ailleurs quand je prends la décision de procrastiner quelque chose je ressens brièvement un soulagement qui peut être même parfois un bref moment d'euphorie ou tout au moins de joie. Mais aussi quand enfin je réalise quelque chose que j'ai repoussé au lendemain pendant longtemps je me sens aussi soulagé, voire content de l'avoir fait, comme si la tension qui s'était accumulée au cours du temps était soudain détendue par l'accomplissement de la tâche sans cesse repoussée au lendemain.

Aucun commentaire :