lundi 16 février 2015

Facebook tue-t-il les blogues ?

Je  me faisais la réflexion que Facebook avait tendance à tuer les blogues. C’est le cas avec le mien. Tout ce que je mettais avant sur mon blogue : liens, petites réflexions, vidéos, photos, je les mets maintenant sur Facebook. Et je garde le blogue pour développer des textes plus longs et plus aboutis, plus travaillés (enfin telle est mon intention, mais je ne le fais pas non plus !) Résultat donc : je n’écris plus rien sur ce blogue.

Pourquoi ? Je pense que c’est en partie à cause de la facilité avec laquelle on publie sur Facebook, deux clics et c’est publié, c’est aussi en partie parce que sur Facebook on a l’impression de maîtriser son auditoire (en fait ce n’est pas tout à fait vrai parce que, si vos abonnés le laissent décider à votre place, FB ne montre à ceux-ci que certaines de vos publications, celles qu’ils jugent comme pouvant les intéresser à partir de leur comportement passé (par exemple si vous cliquez beaucoup de “j’aime” chez quelqu’un, ses publications vont apparaître plus fréquemment dans votre chronologie)) et que j’ai l’impression que cet auditoire est aussi mieux disposé à mon égard (ce qui est faut aussi, ou du moins pas toujours certain).

J’ai vu que mon neveu (l’écrivain et éditeur), qui a ouvert son blogue peu de temps après mon premier (en 2001) publiait ses billets de blogue, sur son blogue et sur FB, simultanément. Je ne lui ai jamais demandé pourquoi il faisait ça comme ça mais je suppose qu’il s’assure ainsi à la fois d’un lectorat fidèle et d’un feedback positif qu’il n’a pas sur son blogue (les “j’aime” et les commentaires facebookiens).

Bon, hé bien ce sont de mauvaises raisons d’abandonner son blogue et j’ai bien l’intention de reprendre celui-ci.

1 commentaire :

Alice du Fromage a dit…

Comme j'ai un peu de temps j'en profite pour faire un peu de ménage et de mise au carré.

Donc je vous ajoute enfin à mon fil RSS, ce qui aurait dû être fait depuis longtemps!