mercredi 7 janvier 2015

Mon Charlie



Je suis né en 1957. Entre le milieu des années 70 et celui des années 80 j'ai été un lecteur assidu de Charlie Hebdo.  J'admirais sans retenue  les Cabu, Wollinski, Reiser, Cavanna, Siné, le Professeur Choron, Gébé. Le Grand Duduche de Cabu était ma lecture préférée avec son excellent "Mon beauf'". Plus tard je m'en suis un peu détaché mais j'ai toujours trouvé Charb et Tignous, les nouveaux, les petits jeunes qui avaient pris la relève, comme de formidables dessinateurs satiriques.  J'étais moins d'accord avec leurs positions politiques mais ils étaient là, toujours, pour nous empêcher de nous prendre trop au sérieux. Aujourd'hui ils sont tous morts. Reiser est parti le premier, il ne voulait pas devenir un vieux con, puis sont partis quelques membres de l'ancienne génération, un par un, Gébé, Cavanna, Choron. Mais aujourd'hui dans le massacre commis au siège du journal les derniers sont morts, tués par des fanatiques. Cabu, Charb, Wollinski, Tignous, Bernard Maris, sans oublier Phillipe Lançon, gravement blessé et deux fonctionnaires de police, ont été assassiné. Avec eux c'est une partie de moi-même, de ma jeunesse, qui s'en va... J'alterne entre stupeur, colère et tristesse ce soir.

1 commentaire :

Sylvain a dit…

Je n'ai jamais apprécié le journal, mais j'ai vraiment mal quand même.