mardi 9 décembre 2014

Le temps qui passe



La dernière fois que j'ai écrit pour ce blogue c'était le 26 novembre. Il y a exactement 13 jours, presque deux semaines. Entre cette date et aujourd'hui j'ai écrit sur Facebook, un peu sur Twitter, j'ai publié des photos, toujours sur Facebook. Le temps passe à une vitesse incroyable ma bonne dame ! J'ai l'impression d'avoir passé ces deux semaines dans un état de somnambulisme dont je viens de me réveiller. Bon, j'ai vécu, mais intellectuellement pas beaucoup. J'ai regardé la télé tel l'abruti moyen, j'ai travaillé (beaucoup) et j'ai rêvassé (un peu), j'ai dormis (assez bien et longtemps).

Parlant du temps qui passe vite : aujourd'hui je suis allé chez le dentiste, en consultant ses fiches il m'a fait remarquer qu'il s'était passé dix ans depuis ma dernière visite ! Il me semblait que c'était il y a longtemps, on m'aurait demandé j'aurais dit deux ou trois ans mais sûrement pas dix ans. Quand il a ouvert la porte de la salle d'attente j'ai remarqué qu'il avait pris un sacré coup de vieux, pourtant.

Je suis allé chez le dentiste parce qu'une molaire couronnée s'était infectée à la racine il y a une quinzaine de jours et la gencive avait un tout petit peu enflée, sans aucune douleur. Au passage le dentiste m'a félicité pour mon hygiène dentaire parce que le tartre s'était très peu déposé, en dix ans. J'ai pensé, in petto, que mon hygiène dentaire n'y étais pour rien et que j'avais déjà, il y a bien longtemps, identifié que ma salive avait une qualité nettoyante particulière. Le dentiste m'a aussi dit que j'avais de la chance que l'abcès dentaire ne m'ait provoqué aucune douleur. Là aussi j'ai omis de lui dire que mes défenses immunitaires me semblaient particulièrement vigoureuses (je cicatrise très vite, je ne suis que très rarement malade en dehors de rhumes épisodiques et bénins et quand je le suis je guéris très rapidement sans aucun traitement). Il m'a prescrit des antibiotiques et je me suis rendu compte que la dernière fois que j'avais pris des antibiotiques c'était il y a, au moins... dix ans! Dix ans ! 2004.

Je me souviens de 2004, je suis allé à Los Angeles et le long de la côte californienne cette année là, San Francisco, Monterey, Big Sur, et au mariage de ma nièce américaine à Fullerton, CA. C'est à peu près tout ce que je me rappelle de 2004.

Nous voici donc au mois de décembre et dans trois semaines l'année sera finie. Je ne considère pas le premier janvier comme le premier jour de l'année (enfin si, car j'y suis forcé à bien des égards, mais pour moi c'est une convention qui n'implique rien personnellement). Pour moi le vrai début de l'année se situe en septembre, à la rentrée comme on dit. Je n'aime pas beaucoup cette idée de changement d'année et encore moins qu'on le fête. Fêter la fin d'une année de plus au compteur, quelle soumission résignée au temps qui passe et à sa propre usure !

Aucun commentaire :