dimanche 17 août 2014

Deux petits riens

Hier je suis sorti deux heures faire une promenade dans Paris, histoire de m’aérer un peu. Au bout d’une heure et demie j’avais envie de rentrer chez moi. J’ai repris le métro dans le sens du retour. Une foi rentré chez moi, je me suis assis devant mon computer, connecté à Internet et je me suis dis, soulagé : “il n’y a que là qu’on est bien” !

Chaque matin et chaque soir ou presque je passe, sur le chemin du travail, devant le cabinet de mon médecin (une femme à la personnalité remarquable, je n’ai jamais connu quelqu’un d’aussi compétent professionnellement, d’aussi peu jugemental et manifestant autant d’empathie pour ses patients; et dire qu’elle part à la retraite à la fin de l’année...). Et chaque jour quand je passe devant son cabinet j’ai envie de rentrer juste pour avoir une conversation avec elle.

Je crois que j’ai besoin d’un psy.

Aucun commentaire :