Un écho radar parmi d'autres

Une explication à l'erreur commise, apparemment, par les rebelles pro-russes, explication donnée à TPM par un ancien de la CIA : les missiles BUK sont assez complexes à manier en particulier avec un système de ciblage inadéquat. Avec un radar un peu plus sophistiqué les rebelles auraient vu les données du transpondeur du MH17 et auraient reconnu que ce n'était pas l'appareil ukrainien qu'ils visaient, mais avec un radar rudimentaire le MH17 était un écho parmi tant d'autres aisé à confondre avec l'écho radar de l'appareil militaire, un Antonov 26, qui était semble-t-il visé.

Un système d'arme très puissant et très délicat à manier mis entre les mains d'abrutis, en quelque sorte. What could possibly go wrong ?

Aucun commentaire: