Les réacs manifestent le dimanche

Il y a une France où deux millions de personnes achètent un ticket de cinéma (qui n'est pas donné !) pour aller voir le film "Les garçons et Guillaume, à table !" qui offre un regard plein d'humanité et d'intelligence sur les identifications sexuelles. Il y a une autre France où des centaines de milliers de personnes croient avec la foi du charbonnier aux mensonges qui circulent autour d'une pseudo "théorie du genre" sur l'indifférenciation des sexes qui serait inculquée en catimini aux enfants des écoles, quand c'est d'égalité dans les choix possibles d'études et de métiers dont on leur parle, à l'encontre des préjugés sexistes et sociaux. Tous ces gens manifestent donc contre des menaces imaginaires, des projets de lois qui n'existent pas - notamment sur la PMA, la GPA, l'euthanasie - ou s'érigent en défenseurs d'un modèle familial que nul ne leur conteste, mais qui n'est tout simplement plus le seul depuis bien longtemps dans la société française. Il n'y a pas de raison qu'ils ne retournent encore souvent battre le pavé, dès lors qu'ils s'inventent leurs propres épouvantails.
Jean-Michel Helvig - La République des Pyrénées.

Aucun commentaire: