vendredi 24 janvier 2014

Vie et mort d'un photon

Le photon, grain élémentaire de lumière, particule omniprésente et véhicule universel de l’information n’est en général observable que lorsqu’il disparaît.
Ainsi la rétine absorbe la lumière et la transforme en un courant électrique qui stimule le nerf optique.
Un phénomène analogue se produit sur la surface sensible des photodétecteurs usuels. L’information portée par les photons est détruite au fur et à mesure qu’elle est enregistrée. On peut voir un objet macroscopique aussi souvent qu’on le veut, mais ce sont à chaque fois de nouveaux photons qui véhiculent son image vers l’œil.
Serge Haroche - Vie et mort d'un photon - Collège de France

(Via David Bosman)

Aucun commentaire :