La sécheresse qui met à jour le passé

La sécheresse qui affecte l'Ouest des États-Unis met à jour son passé lorsque la baisse du niveau des lacs et rivières découvre des villes fantômes et des merveilles naturelles disparues.

C'est le cas dans la banlieue de Sacramento (Californie) : le lac du barrage Folsom, réduit à un cinquième de sa surface initiale, a laissé apparaître les restes d'une ville fantôme : Mormon Island, fondée par trois pionniers Mormons pendant la ruée vers l'or de 1848, qui abrita en son temps jusqu'à 2 500 habitants, avant d'être abandonnée quelques années plus tard et recouverte par les eaux du lac de barrage dans les années 50. Les restes de la ville sont encore bien visibles, beaucoup de curieux la visite à pieds secs et de nombreux objets ont pu être ramassés et volés par des pilleurs ou des chercheurs de trésors.

C'est aussi le cas du Lac Powell en Utah, où les eaux du Colorado ont énormément baissé, laissant apparaître des ruines Anasazis oubliées et une magnifique chute d'eau naturelle appelée Cathedral of the Desert, engloutis sous les eaux du Lac Powell créé par la construction du barrage du Glen Canyon en 1966.

Au Nevada, près de Las Vegas, la baisse des eaux du Lac Mead (créé par le gigantesque barrage Hoover) a entrainé la formation d'un courant très violent connu sous le nom de Pearce Ferry Rapid, qui présente un danger pour la navigation. De même certains rochers découverts sur les rives du Lac Powell, menacent dangereusement de s'écrouler.

C'était à prévoir : les vandales et les pilleurs en tout genre s'en sont donnés à coeur joie dans ces vestiges découverts par la baisse des eaux.

Source : Wall Street Journal.

Aucun commentaire: