Shutdown

Face au shutdown fédéral toutes les administrations fédérales (on ne parle que des services de l'état  fédéral) ne sont pas logés à la même enseigne. Certains sont dits "essentiels"1. Les employés de ces services gouvernementaux sont réquisitionnés (ils doivent travailler) mais ne seront payés qu'après la fin du shutdown .

Quelles sont les administrations fédérales qui restent ouvertes?

  • Les administrations fédérales qui s'occupent de la sécurité nationale, telles que l'armée et les ambassades à l'étranger. 
  • Les administrations fédérales dont l'activité est liée à la protection des personnes et des biens, telles que les contrôleurs aériens, la police aux frontières, les prisons fédérales, les services de police comme le FBI, la DEA, l'ATF ou les US Marshalls, les services médicaux d'urgence, les hôpitaux militaires, les services d'urgence et de secours en cas de désastre national... 
  • L'assurance chômage et l'assurance sociale (les "food stamps" et les chèques de la Social Security). 
  • Les administrations qui ont des sources de financement indépendantes du budget comme la Poste et la Réserve Fédérale. 
Tout ça fait environ 1,3 millions de fonctionnaires qui devront travailler et ne seront éventuellement payés qu'après la fin du shutdown. Les 1,4 millions de membres des forces armées resteront payés quoiqu'il arrive grâce à une loi spéciale passée in extremis!

Tous les autres fonctionnaires sont au chômage technique à compter d'aujourd'hui et pour une période indéterminée. Parmi elles citons le National Institute of Health qui mène des recherches sur les maladies, de même que le Center for Disease Control. Ces deux agences gouvernementales fonctionneront en service minimum. Seront plus ou moins complètement fermés le service qui s’occupe des allocations logement, certains services de contrôle de l'immigration, les parcs nationaux, les musées nationaux, les divers services de l'inspection du travail, l'Agence Fédérale de l'Environnement, les services qui délivrent les passeports et ceux des consulats à l'étranger (pour les visas). 97% du personnel de la NASA (sauf ceux qui s'occupent de l'ISS) est au chômage technique. Et plein d'autres administrations, agences et services fédéraux. Soit environ 800 000 fonctionnaires.

Source : Washington Post.

  1. en fait non ils sont dits "expected" c'est à dire qu'on s'attend à ce qu'ils fonctionnent, ce qui est considéré moins blessant pour les services considérés comme "non-essentiels". 

Aucun commentaire: