mardi 1 octobre 2013

Le gouvernement Américain est fermé

La situation est la suivante : à compter d'aujourd'hui et pour un temps indéterminé le gouvernement Américain n'a plus les moyens financiers pour fonctionner. Toutes les administrations fédérales, tous les ministères, toutes les agences gouvernementales fédérales (à l'exception des services jugés "essentiels" comme la justice, la sécurité, le FBI, la CIA et la NSA, les opérations militaires, le contrôle aérien, les inspections de santé) sont donc obligés de fermer ou de fonctionner au ralenti. C'est le "government shutdown". Parmi la myriade de conséquences : les 800 000 fonctionnaires fédéraux "non essentiels" sont en congés sans solde jusqu'à nouvel ordre, les 400 parcs nationaux sont fermés, la SEC (Security Exchange Commission, l'agence qui s'occupe des introductions en bourse et du contrôle de la bourse) fonctionne au ralenti, l'administration des impôts (IRS) est entièrement au chômage technique, certains services consulaires à l'étranger (permettant l'obtention des visas notamment) sont en partie suspendus, etc. Cette mesure n'affecte que les employés et les administrations fédérales, les administrations des États ou ceux des municipalités ne sont pas affectés (par exemple le NYPD, la police de New York est un service municipal, comme les écoles, lycées et universités).

Comment en est-on arrivé là? Le budget fédéral n'a pas été voté par le Sénat et la Chambre des Représentants avant la date limite (ce matin à 0 heures). Les Démocrates (parti du Président) sont majoritaires au Sénat, mais les Républicains sont majoritaires à la Chambre. Les Républicains de la Chambre des Représentants veulent lier le vote du budget à une mesure repoussant d'un an l'application de la Loi sur la Santé Abordable (Affordable Care Act, appelé communément Obamacare) qui commence à être applicable à partir du 1er octobre. La volonté du Parti Républicain est d'abroger cette loi par tous les moyens possibles. Faute de pouvoir l'abroger tout de suite ils veulent en repousser l'application jusqu'après les élections de 2014, à la faveur desquelles ils espèrent reconquérir le Sénat et être en mesure alors d'abroger Obamacare complètement. Bien sûr, les Démocrates du Sénat ont repoussé cette solution et le budget n'a pu être voté, conduisant à la fermeture du gouvernement fédéral.

Et maintenant, que va-t-il se passer? L'administration fédérale a déjà plusieurs fois été fermée, les plus récentes fermetures datent de 1995 et de 1996. Les Républicains étaient déjà à l'origine de ces shutdowns. À chaque fois ce sont des négociations âpres et complexes entre les deux partis et le Président qui ont permis de débloquer la situation. Personne n'est en mesure de dire combien de temps va durer ce bras de fer entre le Congrès et l'administration Obama, mais ce qu'on peut dire c'est que ça ne se présente pas bien. Les députés et sénateurs Républicains sont soumis à la pression du Tea Party (fraction d'extrême droite du Parti Républicain) qui n'hésite pas à défier les candidats de son propre camp qui lui paraissent trop modérés en présentant des candidats rivaux lors des primaires locales du parti. Cette tendance extrême au sein du Parti Républicain est de plus en plus influente dans un parti possédé par le ressentiment et l'esprit de revanche contre Obama, pour lequel ils éprouvent une détestation non dénuée de relents racistes. Du coup les Républicains sont tirés vers l'extrême droite et de moins en moins enclins aux compromis. Par ailleurs il n'existe pas, à l'heure actuelle, de personnage ayant une influence modératrice, comme l'avait été Bob Dole lors des précédents shutdowns,

Aucun commentaire :