samedi 31 août 2013

Orthodoxie

A chaque fois que se crée un genre artistique (le roman policier, la science-fiction) se trouvent des gens qui s'imposent comme gardiens sourcilleux des règles particulières du genre en question. Avec Internet ces gardiens du temple ont un médium rêvé pour propager leur orthodoxie.

J'ai connu ça quand je participai au liste de discussion sur les haïku, avec des luttes de pouvoir au couteau tellement ridicules quand on sait que le haïku est un tout petit poème contemplatif.

Je vois ça aussi en ce qui concerne la "street-photo", la photo de rue. Dernièrement il y a eu sur les forums de photographie une éruption d'engueulades passionnées sur ce qu'était et ce que n'était pas de la photo de rue avec des défenseurs acharnés d'un dogme pointilleux qui voudrait assigner le label "street-photo" à un certain type d'images faites d'une façon quasiment "halal" (en terme de technique de prise de vue). Dans ce domaine comme dans d'autres on se rend compte que les plus passionnés et les plus intolérants sont souvent les nouveaux convertis.

Aucun commentaire :