Mes débuts sur Internet

J'ai commencé à surfer sur le web au début de 1996, c'était au travail, sur l'unique machine qui était connectée à Internet, un ordi dont je ne me souviens pas la marque mais qui servait à tout, en particulier de fax et de traitement de texte (à ce moment là il n'y avait d'ordinateurs dans les bureaux qu'à certains rares postes de travail) et qui avait été installé par SAGEM, le fournisseur de tout notre système de télécom. Sur cette machine il y avait Office et Internet Explorer. Le patron de l'agence SERNAM où je travaillais à l'époque était "moderne" et emballé par Internet. Il avait donc fait raccorder cet ordi au web, via un abonnement Wanadoo. L'ordinateur était à disposition de tous, mais dans le bureau de sa secrétaire. Personne n'allait sur le web via cette machine, pas même le patron "moderne" qui avait d'autres chats à fouetter. Moi je l'utilisais, presque clandestinement, entre 13 et 14 heures uniquement (quand la secrétaire n'était pas là). Je n'avais pas Internet chez moi. Pendant ces parenthèses numériques au travail j'imprimais tout ce qui m'intéressait et je le lisais dans le train et chez moi. Je n'utilisais pas les e-mails, ce n'est qu'en 1999 quand j'ai enfin eu Internet à la maison que je m'y suis mis.

J'avais été en janvier 1997 à Los Angeles, passer une semaine chez une amie, et j'y avais découvert les e-mails. J'en avais entendu parler mais jamais utilisé auparavant. À l'époque, en France, on utilisait surtout le Minitel et sa messagerie pour s'envoyer des messages écrits numériques. L'émulation e-mail du Minitel était une grande nouveauté mais l'utiliser revenait très cher, la composition du message sur le tout petit clavier mal pratique du Minitel était maladroite. Donc on s'en servait peu. Le Minitel lui-même était assez faible et rudimentaire comparé à Internet sur ordinateur mais c'était mieux que rien. Au bureau le Minitel était utilisé intensivement.

Ah, le web de l'époque! L'excitation quand on se connectait et qu'on entendait les chuintements et sifflements que faisait le modem, puis le signal de réception et la connexion arrivait avec le silence du modem. De temps en temps pour une raison inconnue le modem se déconnectait, ça faisait un petit "clac", c'était tout, on était hors ligne et il fallait se reconnecter. Au regard des standards d'aujourd'hui c'était vraiment primitif. Et les pages web aussi étaient vraiment primitives. Il n'y avait pas de CSS, ou rarement, un peu de Javascript seulement mais qui servait souvent à des âneries. On créait les pages web avec FrontPage ou entièrement codées à la main. Les CMS n'existaient quasiment pas et les fournisseurs de blogs non plus (d'ailleurs il n'y avait pas de blogs).

Début 1999 je me suis acheté, à la FNAC, un ordinateur moderne et je me suis connecté à la maison sur Internet. J'avais un abonnement Wanadoo une connexion par modem assez faiblarde et Internet Explorer 4. C'était magnifique! Je ne me suis plus jamais déconnecté d'Internet, Je crois que j'aurais du mal à supporter de ne plus être connecté à cette merveilleuse invention.

1 commentaire:

VS a dit…

Avec un mari informaticien, j'ai mis les pieds sur internet en 1994 (septembre ou octobre)… et je m'en suis enfuie épouvantée.

Vous souvenez-vous du bazar que c'était, tout en anglais, moteurs de recherche sommaires, cul et recettes de cuisine (surtout au chocolat): chaque fois que je pense à l'immense effort de traduction, en grande partie l'œuvre des internautes eux-mêmes, et aux progrès permanents des moteurs de recherche, je me dis que "ce n'était pas mieux avant".

(Pour moi, ma véritable arrivée sur internet date de bien plus tard: l'été 2002.)