vendredi 16 août 2013

À cheval sur les principes

6d900e6e005511e3890a22000a1fbc9a 7

Passablement déjeté et manquant d'enthousiasme en cette journée du 15 août, et je ne sais vraiment pas pourquoi. J'ai décidé d'aller au travail demain pour avancer un peu tranquille dans mes travaux en cours et de ne pas faire le pont. Je n'aime pas les jours fériés quand ils tombent en milieu de semaine comme ça. Toute la journée de mercredi j'ai pensé qu'on était vendredi. C'est perturbant.

Hier soir la sonnerie d'alarme incendie retentit dans les bureaux. Ça arrive souvent depuis le début des travaux dans l'immeuble, surtout en fin d'après midi, on y est tellement habitué qu'on ne descend plus quand elle se déclenche. Enfin moi je vais toujours quand même voir ce qui se passe et quand je suis raisonnablement certain que c'est une fausse alarme je retourne au travail. Hier soir, donc, l'alarme sonne, je vais au PC tout proche, personne ne semble s'inquiéter, il est clair que c'est une fausse alarme. Je retourne à mon bureau. L'alarme s'arrête.

Quelques minutes plus tard un des chefs qui était là (par hasard) vient m'intimer l'ordre d'évacuer les locaux. Je lui demande s'il y a le feu ou quoi? Il me dit que non mais que l'alarme a sonné et donc qu'on doit évacuer les bureaux, no matter what. Je lui fait remarquer que la sonnerie a arrêté de sonner, il me répond que j'aurai dû évacuer lors de la première sonnerie et que nous n'avons pas le droit d'être dans les bureaux tant que nous n'avons pas été autorisé à y revenir. Puis il va dans un autre bureau demander au collègue qui s'y trouvait d'évacuer. Nous évacuons et nous retrouvons dans la rue avec les autres à attendre. Bien sûr il n'y a aucun feu ni aucun accident ni aucun problème que ce soit, mais le règlement est le règlement et on ne doit pas y déroger.

Je me demande ce qui a poussé ce type à faire du zèle comme ça. C'est bien la première fois que ça arrive. Au bout d'une demie heure nous sommes autorisés enfin à remonter dans les bureaux. Je veux bien admettre que nous ne devrions avoir évacué mais à partir du moment où il est certain qu'il n'y a aucun problème je ne vois pas ce qui nous obligeait à descendre dans la rue pour attendre que l'alarme fictive soit levée. C'est absurde. Il y a en ce moment une sorte de resserrement de la discipline et quelques arcs-boutements sur les principes qui ne me disent rien qui vaille.

Et là je regarde les Giants se prendre une branlée comme d'habitude. Les champions de l'année dernière! Ils jouent mal cette année c'est incroyable. Les mêmes joueurs que l'an dernier, le même coach. Là, Vogelsong a tenu trois manches, pas une de plus et il a encaissé 3 points! Lamentable in so many ways.

Aucun commentaire :