Une goutte d'eau dans la mer

Consulter le nombre de ses lecteurs quotidien est une bonne méthode pour se dégonfler un peu la tête. Le monde se contrefiche de mes gribouillis sur ce site et de mon opinion et c'est très bien comme ça. Et pourtant je me retiens d'écrire pas mal de choses dans ce blog parce que je sais qu'on me lit ! C'est quand même d'une ironie totale parce que ce blog a vraiment très peu de lecteurs et donc je pense que je pourrais écrire n'importe quoi ici tout le monde ou presque s'en ficherait. Il est certain que je ne peux pas et je ne veux pas rendre compte et partager tout et n'importe quoi, pour moi écrire c'est répondre à un besoin de structurer et d'éclaircir ce que je pense et ce que je ressens, si je pense que ce que j'ai écris sur un sujet quelconque peut et mérite d'être partagé sur ce blog, pourquoi ne pas le faire? Par peur d'être mal jugé ou de dire une grosse bêtise, c'est ça qui m'inhibe. Il faut que je dépasse un peu cette inhibition. Mon but n'est pas d'avoir plus de lecteurs, ni de plaire ou de séduire, je suis plus modeste que ça, j'ai juste envie de partager avec mes rares lecteurs un certain nombre de choses que je pense ou qui m'importent, si ça les intéresse c'est bien, si ça ne les intéresse pas tant pis, un billet de blog ce n'est rien, une goutte d'eau dans la mer.

Aucun commentaire: