mercredi 12 juin 2013

Clarifications

J'ai supprimé le billet citation de Josh Marshal parce que c'était sans doute un peu trop dans le genre provocation.
Pour clarifier ce que je pense de l'affaire PRISM - Snowden :

  • Ce que fait la NSA c'est du data-mining, pas des écoutes individuelles.
  • Jusqu'à preuve du contraire ces procédures sont encadrées et validées par la justice américaine et approuvées par le Congrès, rien à voir avec le Watergate ou "Iran-Contra", ou avec les manœuvres dénoncées par Daniel Ellsberg en son temps.
  • Tout le monde sait bien que l'Internet est surveillé et que les données que vous confiez à Internet, y compris vos mails et vos chats privés, sont minés, ne serait-ce que pour le marketing.
  • Là vos données sont minées pour la sécurité de l'état, c'est une différence, et ça peut être dangereux pour les libertés individuelles.
  • Mais ces procédures me semblent justifiées, à condition d'être bien encadrées et autorisées par la loi, dans l'état du monde contemporain.
  • Bien sûr que ces surveillances peuvent être détournées ou utilisées à mauvais escient, c'est le danger qu'elles représentent et à mes yeux le seul danger, c'est pourquoi il faut absolument qu'elles restent encadrées par la loi et contrôlées par la justice.
  • On ne vit pas dans le monde des Bisounours, il faut rester réaliste : la sécurité de l'état existe et pour être efficace exige un certain abandon de notre confidentialité, c'est un mal nécessaire. Par ailleurs le recueil et le minage des données sont des intrusions bien moins invasives que les anciennes techniques policières de surveillance (c'est du moins mon opinion, je peux me tromper et je suis ouvert à tous les arguments pour peu qu'ils soient de bonne foi et qu'ils n'atteignent pas le "point Godwin").
  • Sur Snowden je suis très partagé, je serais assez d'accord avec Josh Marshall cependant, tout en trouvant que David Brooks est excessif.  J'ai du mal à voir en lui le héros qu'on veut bien décrire et aurait plutôt tendance à voir en lui une sorte d'agent double infiltré dans l'appareil de sécurité de l'état, au service d'une certaine idéologie (libertarienne en l’occurrence). Bien sûr pour qui est d'accord avec l'idéologie au nom de laquelle ils agissent les agents doubles sont des héros.

Aucun commentaire :