Vacances de Pâques

Il paraît qu'on ne dit plus "vacances de Pâques" mais "vacances de printemps". Pour être plus laïque. Mais je suis né à une autre époque et dans ce temps là on disait "vacances de Pâques" même si elles n'avaient pas lieu autour de Pâques. Qu'on le veuille ou non, nous, salariés, sommes encore soumis aux jours fériés religieux et laïques, et cette semaine tombe un jour pour chaque catégorie : le 8 mai pour la Victoire des Alliés en Europe en 1945 et le 9 mai pour l’Ascension, fête catholique fériée de notre république laïque. Les vacances de l’Ascension n'existent pas ce sera donc les vacances de Pâques.

Quand on était petit on allait à St-Brévin pour les vacances de Pâques. L'air y était humide et saturé de jaune pollen de pin. C'était la saison des chenilles processionnaires que l'on était autorisé à exterminer pour la bonne cause, celle des pins que ces chenilles menaçaient. Horribles ces chenilles: elles diffusaient dans l'air leurs poils urticants et se déplaçaient au sol en longues processions pour aller s'enterrer dans un sol sablonneux propice à leur transformation en papillon.

Encore une journée de travail avant les vacances, les premières de 2013. Oh, pas longtemps, juste une semaine mais nous allons, ô combien, les apprécier. Ce début d'année a été excellent quant au travail principal — le day job — avec beaucoup de perspectives intéressantes, de nouvelles idées à mettre en oeuvre et de bons retours (une équipe extrêmement agréable à vivre aussi et ce n'est pas rien). Rien à voir avec le début de 2012 où nous nous languissions.

Donc vacances, à la campagne, avec la nature et les animaux. Espérons ne pas trop subir le rhume des foins (ça se tasse en ce moment).

Aucun commentaire: