Ce calme !

Oh les amis ce calme, ce calme!

En fait il y a des bruits mais qui ne dérangent pas le calme ambiant. Le vent dans les branches des arbres par exemple, les cris des animaux de la basse cour (de temps en temps), une voiture qui passe sur la route au loin, le chant des oiseaux, les ronflements du chat.

Ou la pluie.




Depuis ce matin il pleut par intermittences, et entre les averses un rayon de soleil parvient à s'infiltrer entre les nuages. La canne est toujours vaillante, elle adore ce temps, elle vadrouille toute la journée autour de la maison, parfois je la vois passer, clopin-clopant (elle boite) devant les portes-fenêtres. Pourvu qu'elle ne fasse pas de mauvaises rencontres, elle est bien grasse et ronde.

Hier soir j'entendais dans la forêt les cris d'alarme de merles, des "piiip" répétés. Quelques instants plus tard sort de la forêt une grosse chouette, qui passe silencieusement au dessus de moi et disparaît dans le crépuscule. Les merles se calment, l'ennemi est parti.



Le silence, épais comme une couette d'hiver, perturbé par le claquement d'une portière de voiture, chez les voisins.

L'affaire des filles séquestrées de Cleveland. Le Monde, ce matin, se fait l'écho de rumeurs qui me paraissent hautement fantaisistes, et que la police a d'ailleurs démenti. Ce qui n'empêche pas le journaliste de les rapporter avec juste le conditionnel qui convient. Certains lecteurs laissent des commentaires affligeants de bêtise, comme toujours. Policiers incapables, peine de mort, tout y est. Il y a quand même énormément de cons en plus des dingues, des incompétents, des ignorants et des abrutis.

Qu'est-ce qu'il reste?

Enfin, je m'isole à la campagne pour ne pas avoir à les supporter mais je ne peux m'empêcher de lire le journal.

J'irais bien me promener mais j'ai peur de prendre la flotte.

Aucun commentaire: