Une éclaircie

Ces derniers jours passés sombrement à broyer du noir tout en essayant de maintenir la tête hors de l'eau quand-même. Hier accompli deux ou trois petites choses réconfortantes, comme parler au téléphone avec un ami et dîner en ville avec Monsieur le Neveu de passage à Paris. Ce matin de bonne heure chez le médecin pour faire renouveler une ordonnance. Il s'avère que j'avais un peu trop de tension, ça ne m'a pas surpris : d'une part j'avais très peu dormi, d'autre part j'étais assez anxieux, de cet état anxieux qu'on appelle dysphorie chronique qui m'affecte souvent (et c'est bon de pouvoir mettre un mot sur ces états d'humeur désagréables, ça va presque mieux rien que quand on peut mettre un nom sur la chose!) Après la visite chez le médecin et le passage à la pharmacie, retour au travail dans un état comateux, déjeuné en faisant attention à ne pas manger gras et comme souvent en début d'après-midi, lever de l'humeur. Exactement comme quand le ciel s'éclaircit après le grain, mais mentalement. Du coup tout s'éclaire, des solutions faisables aux petits problèmes du quotidien se dégagent, là où l'on pataugeait encore une heure avant. On se met à voir le silver lining, le bon coté des choses, les points positifs et à bâtir dessus. Tout vous semble plus léger et supportable et l'anxiété cède peu à peu.

Pour fêter ça et pour profiter de cet état je pense faire un peu de nettoyage par le vide chez moi ce soir, histoire d'ordonner et surtout de changer un peu mon environnement, j'aime les petits changements.

Aucun commentaire: