dimanche 31 mars 2013

J'ai écouté Henri Guaino...

J'ai écouté Henri Guaino hier soir dans l'émission "On n'est pas couché". Il n'a pas bougé d'un iota sur ses précédentes déclarations et a dit les assumer totalement.  Pour moi il a eu tort d'attaquer le juge Gentil de façon aussi virulente et anti-républicaine, il a beau dire qu'il veut pouvoir dire ce qu'il veut sur ce qu'il juge bon de critiquer et critiquer ce qui lui semble bon de critiquer, il est député et non pas un simple citoyen, il doit donc être plus prudent et se préoccuper de l'exemple qu'il donne. Sur le mariage gay il a répété que ce qu'il demandait était un référendum, mais c'est faut, ce qu'il demande c'est que la loi soit retirée purement et simplement. Il est clair que comme beaucoup de gens de droite il ne considère pas la gauche au pouvoir comme légitime (c'est ancien : déjà du temps de Mitterrand la droite réagissait comme cela). Il est clair aussi qu'il supporte mal d'être traité comme la droite traitait les opposants de gauche en son temps, avec indifférence et des grenades lacrymogènes en cas de besoin. Pour beaucoup de gens comme Henri Guaino se retrouver dans l'opposition et traité comme est en général traitée l'opposition dans ce pays fait mal. Une autre de ses déclaration m'a surpris : il se lamente de la perte de l'autorité de l'État. Mais n'est-il pas lui-même un artisan de cette perte d'autorité alors qu'il demande un référendum pour contourner la légitimité du parlement à voter les lois, qu'il demande au gouvernement d'écouter la rue et qu'il conteste l'indépendance de la magistrature?

Aucun commentaire :