mercredi 20 février 2013

Viande de cheval

Cette histoire de viande de cheval frauduleusement introduite dans du boeuf (pour des raisons économiques) fait un scandale en Grande-Bretagne mais pas beaucoup de bruit en France. Au delà de la tromperie sur la marchandise, nous sommes en France bien moins scandalisés à l'idée de manger du cheval (en toute petite quantité, mélangé à du boeuf, il faut le dire). En France nous avons toujours trouvé des boucheries qui vendaient de la viande de cheval, des "boucheries chevalines". Il y en avait une juste à coté du magasin de mon père à Chinon, elle y est toujours. En général les boucheries chevalines se signalent par une enseigne lumineuse en forme de tête de cheval entourée de néon, un peu comme les pharmacies se signalent par une croix verte lumineuse ou entourée de néon (et clignotante). La viande de cheval est une viande bien moins grasse que le boeuf et d'un goût très différent. J'en mangeai au moins une fois par semaine quand j'étais petit, avec une petite purée d'échalotes, comme l'onglet.

Je ne suis pas végétarien, j'aime le goût de la viande, de toutes les viandes. Pourtant j'ai beaucoup d'affection pour les animaux, tous les animaux. Mais mon cerveau ne fait pas la relation entre l'animal vivant et la viande dans mon assiette, même quand la pièce de viande rappelle par sa forme l'animal d'où elle est issue. A partir du moment ou vous faite cette relation et que vous aimez les animaux vous avez beaucoup plus de mal à en manger. C'est ma théorie. Je trouve ça un peu trop sentimental mais je peux le comprendre. Je crois qu'on peut parfaitement être végétarien et bien se porter mais je ne crois pas à la supériorité du végétarianisme sur les autres modes d'alimentation. Disons que je n'en ai pas encore trouvé les preuves rationnelles. Etre végétarien est, pour moi, une position éthique respectable plus qu'une solution diététique pour une meilleure santé. 

Ce scandale de la viande de cheval devrait pourtant nous faire réfléchir sur la qualité de ce que nous mangeons. Comment s'étonner que l'on trouve de la viande de mauvaise qualité (le fameux "minerai" de cheval) dans de la nourriture d'usine parce que de toute façon personne ne s'en rendra compte étant donné que le goût et l'aspect sont complètement artificiels. Là est le scandale à mes yeux. Quand on se rendra compte qu'une usine agro-alimentaire a collé de la viande de chèvre ou de porc dans du boeuf parce que c'est moins cher et que personne ne peut s'en rendre compte on verra l'outrage… 

1 commentaire :

Sylvain a dit…

Nous sommes omnivores, comme les porcs et comme les ours. Il est normal que nous mangions de la viande. Ce qui l'est moins, c'est de se lamenter sur le sort des bêtes que nous mangeons.