Du bon pied


Le réveil sonne à huit heures, je l'arrête, allume ma lampe de chevet et me rendors aussitôt. Je me réveille de nouveau à 8h56 exactement. Bon. Arrivé au travail à dix heures. Nuit calme mais sans vrai sommeil comme ça m'arrive maintenant souvent. Ceci explique peut-être cela.

En passant ce soir par Barbès-Rochechouart j'observe qu'il n'y a aucun des vendeurs de cigarettes à la sauvette habituels. Je découvre une minute plus tard qu'il y a un car de police garé juste sous la station de métro. Tout de même, alors que j'attends au feu, un type m'observe, conclu que je n'ai pas l'air d'un flic, s'approche et me souffle "Marlboro"... D'habitude ils sont plusieurs dizaines.

Travail : la demande de cartes tombe en début d'après-midi, c'est urgent et ça vient de haut, c'est aussi plaisant et intéressant à faire et le résultat est plutôt satisfaisant, pour moi et, je crois, pour le commanditaire qui va les utiliser dans la communication qu'il prépare.

Je n'aime pas les fameuses résolutions du nouvel an et évite d'en faire, me connaissant je sais parfaitement qu'elles seront oublié dès le 3 janvier. Pourtant j'ai, disons, des projets plus que des résolutions :
  • moins passer de temps devant la télévision qu'en 2012,
  • lire plus qu'en 2012,
  • écrire plus dans ce blog qu'en 2012,
  • faire des photos plus souvent et sortir faire des promenades-photos plus souvent (ça ne sera pas difficile j'ai dû faire deux promenades photos l'année dernière),
  • me lever tous les jours entre huit et neuf heures, même le weekend,
  • commencer enfin mon projet de dictionnaire amoureux de l'Amérique, que je médite depuis longtemps sans réaliser.
 Aujourd'hui fut un belle journée, fraîche et ensoleillée, idéale pour commencer l'année du bon pied.

Aucun commentaire: