À la campagne


2d6aff24924711e1abb01231381b65e3 7

La gare de Rivarennes - Quinçay, une survivante, maintenant Point d'Arrêt Non Géré (PANG) en jargon SNCF. Photo iPhone 4S plus Instagram.

Arrivé à la campagne. J'apprends que P. est parti pour trois jours au moment où j'arrivais. Je comprends mieux pourquoi ma venue ne posait aucun problème. Je ne pose pas de questions, de toute façon c'est très bien comme ça. Ça évite les tensions. En ces temps de campagne électorale les tensions peuvent être vives.

Il fait un temps très mitigé, des averses, les fossés sont plein d'eau. L'air est frais et humide, il y a de gros nuages boursouflés qui se bousculent dans le ciel. Grosse averse alors que j'arrive à Saint Pierre des Corps. Comme d'habitude et en dépit du bon sens, la navette pour Tours est garée à l'extrême bout de la gare. Je plains les voyageurs avec enfants et valises qui doivent passer du TGV à la navette. L'herbe et les arbres sont d'un vert intense. À chaque fois que je reviens à la campagne après un long hiver cette verdure me saute aux yeux. 

S. me raconte leur voyage aux USA, le Sud, la Louisiane, New Orleans. Pincement au coeur, comme à chaque fois que l'on me raconte un voyage en Amérique que je ne peux pas faire. Elle m'a ramené du Buffalo Jerky, joie !

Turbulence

Hs 2012 01 a large web

Photo : Hubble

Parce que ça fait toujours du bien de regarder des photos de galaxies et de nébuleuses, voilà pourquoi.

Et pour voir de superbes photos de galaxies et d'étoiles et de l'espace il faut aller là.

Un temps à boire

7121482443 f46f46775f z

Premier jour d'un "grand" weekend (mardi est férié et je ne travaille pas lundi) vraiment maussade. Avec cette campagne électorale atroce et le temps qui est morose depuis quinze jours j'ai envie d'aller m'acheter une bouteille de bourbon et de me saouler à la redneck (ma foi, une bouteille de Southern Comfort serait la bienvenue, en fait). Je pars à la campagne demain, s'il fait ce temps là ça va être joyeux, tiens.

Je lis du Elmore Leonard, par ces temps, il n'y a rien de mieux qu'un vieux bon polar pour vous vider la tête. Je regarde un excellente série américaine que je connaissais pas : Justified (d'après Elmore Leonard justement), ça se passe chez les hillbillies du comté de Harlan au Kentucky, les acteurs affectent des accents petzouilles à couper au couteau et la musique du générique est un mélange de hip-hop et de country que je n'avais jamais entendu auparavant. L'histoire est noire (et violente à souhait bien sûr, pas pour les âmes sensibles) et tourne autour de rivalités ancestrales de familles du genre O'Timmins et O'Hara (pour ceux qui ont lu Lucky Luke, "Les Rivaux de Painful Gulch").

Le comté de Harlan au Kentucky compte un certain nombre de représentants d'origine mélangée et largement encore inconnue: les Melungeons. Ces gens, dont le nombre n'excéderait pas 200, seraient les descendants d'un mélange d'Européens et d'indigènes américains avec aussi un peu de sang Africain pour faire bonne mesure. Leur isolement dans ces régions reculées du Kentucky, dans une vallée étroite que l'on appelle le "Cumberland Gap" les aurait préservé. Les noms de famille Collins (Irlandais) et Gibson (Anglais) semblent les plus répandus chez les Melungeons.

Certains pensent que les Melungeons seraient les descendants des disparus de Roanoke. Rien ne confirme cette version de l'histoire des Melungeons mais elle est assez jolie pour que je la raconte. En 1584 Sir Walter Raleigh, à qui la reine Elisabeth I avait confié une concession sur les terres de l'Amérique, envoya une expédition de l'autre coté de l'Atlantique pour prendre possession de ses nouvelles terres. Plusieurs expéditions tentèrent de s'installer sur l'Ile de Roanoke mais s'opposèrent régulièrement aux indiens locaux, les Secotans, les Hatteras et les Croatans, qui ne voyaient pas d'un très bon oeil l'arrivée des Européens. Chaque tentative d'implantation fut un échec. En 1587 John White installa une nouvelle tête de pont sur l'île de Roanoke, tout près des côtes de ce qui allait devenir la Caroline du Nord. Les indiens se montrèrent plutôt hostiles d'autant que les précédentes expéditions n'avaient pas su les convaincre des bienfaits de la civilisation européenne, bien au contraire. John White reparti en Angleterre en promettant de revenir vite avec des vivres et des renforts, il laissa 115 colons à Roanoke. Mais John White ne pu revenir avant trois ans à Roanoke à cause de la guerre entre l'Angleterre et l'Espagne. Quand il revint en août 1590, il trouva la colonie déserte, plus aucune trace des 90 hommes, 17 femmes et 11 enfants de la colonie. Tout le village avait été saccagé. Les seules indications qu'on trouva furent le mot "Croatoan" gravé sur un pieu et les lettres "CRO" gravées sur un arbre près du village. En partant trois an plus tôt John White avait dit aux colons de graver une croix de Malte sur un arbre en cas d'attaque, pour le prévenir, mais il ne trouva trace de croix de Malte nulle part. Il en déduit que la colonie était partie sur l'île de Croatoan, non loin, mais il fut obligé de repartir vers l'Angleterre avant d'avoir pu vérifier cette hypothèse. On ne retrouva jamais les disparus de Roanoke et personne ne sût ce qui était arrivé aux 115 colons. Les hypothèses ne manquèrent pas. La plus vraisemblable, puisqu'on n'avait retrouvé aucun corps ni squelettes, était que les colons avaient été enlevés par les indiens, les Croatans et les Hatteras et assimilés aux populations indiennes locales qui étaient nombreuses. Certains essayèrent de relier les Melungeons, aux origines mêlées et obscures, aux colons disparus de Roanoke, supposant qu'ils seraient les descendants des habitants de la colonie perdue. Jusqu'à aujourd'hui aucune preuve scientifique n'est venue étayer cette hypothèse.

Regardons notre pays sans oeillère

Je lis régulièrement les nouvelles sur les sites d'informations grand public : Yahoo, les journaux en ligne comme Le Monde, Le Figaro, Libération, ainsi que les "Pure Players" comme on dit. Depuis quelques mois, ma façon de lire les informations que donnent ces sources à changé. Je ne lis en gros que le titre des articles, puis je vais tout de suite aux commentaires. Parce que c'est là que les gens s'expriment. Et qu'ils donnent ainsi à mes yeux une information très importante sur l'état d'esprit de notre pays. Ce d'autant plus que l'effet Internet jouant, les gens souvent "se lâchent", disent le fond de leur pensée sans détours. Et ces commentateurs viennent de partout, de Paris, mais aussi de toutes les régions, campagnes comprises.

Il faut lire ces commentaires, aller découvrir ce que disent les gens sous les articles qui parlent de faits divers, ou des sujets autour desquels ont trouve les plus fortes caricatures de débat : l'immigration, la sécurité, le système d'aides sociales. On prend peur au début, mais il faut lire tout ça, entre les commentateurs qui soutiennent ouvertement les actes d'un Breivik (mais oui on en trouve, et pas qu'un), ceux qui amalgament systématiquement délinquance ou insécurité aux étrangers, forcément musulmans, ceux qui réclament le retour de la peine de mort, etc. Il faut le lire parce que c'est ça la réalité aujourd'hui. Les gens qui ont ces idées sont nombreux, très nombreux. Et le racisme lui, va bien au-delà des 18% qui ont voté Le Pen dimanche. Plusieurs études dans les dernières années montraient que les idées racistes dépassaient les 50%. Je n'exagère pas, et je n'invente pas pour la cause de mon billet.

Regardons notre pays sans oeillère : Un peu de Pikipoki

Entièrement d'accord avec ce billet de blog, qu'il faut lire en entier. Je ne lis plus les commentaires des articles de journaux parce que justement l'idée de l'opinion qu'ils reflètent me dégoute profondément. 

Moneyball

Je viens de regarder Moneyball (Le Stratège), loué sur iTunes, je pense sincèrement que c'est le meilleur film que j'ai vu depuis longtemps, avec The Social Network. Et qu'est-ce que ces deux films ont en commun ? Aaron Sorkin au scénario.

I agree

Rainbow Queen

2012 rainbow queen

Par Vogue UK, via Embruns

Outer Space

 

Un fantastique voyage dans la banlieue de Saturne et de Jupiter. Images prises par les sondes Cassini et Voyager de la NASA.

Outer Space on Vimeo

Codage incertain

Contrairement à celui-ci :

Pays bas

Ce tweet n'est pas une diffusion clandestine des résultats du premier tour dimanche avant vingt heures :

Danemark

Rappelons que la commission électorale a chargé une équipe de dix personnes pour surveiller le web !

« Le flan est au four », « le nain chausse du 26″, ou comment annoncer les résultats avant 20 h (Le Monde)

Quelles sont les règles à la veille du premier scrutin ?

Le Monde rappelle les règles :

Depuis vendredi minuit, la campagne électorale pour le premier tour de la présidentielle a officiellement pris fin. Il est désormais interdit de participer à la "propagande électorale" qui a lieu depuis quelques mois. La Commission nationale de contrôle de la campagne en vue de l'élection présidentielle (CNCCEP) veille au grain et a publié plusieurs communiqués jeudi 19 avril : finis les sondages, spéculations et appels au vote. Candidats, journalistes et militants n'ont qu'à bien se tenir. L'amende maximum peut s'élever à 75 000 euros.

Quelles sont les règles à la veille du premier scrutin ? (Le Monde)

State of Flux

Once upon a time I flew over North-Eastern Canada, on my way to Houston, the weather was clear and I noticed the huge cuts of polar forest, clearly visible from the plane. Enormous extents of woods have been cleared in the North, around the Manicouagan Reservoir. I remembered this experience when consulting this striking collection of satellite photography (before and after) from NASA's State of Flux Gallery:

Stateofflux

Left: June 24, 1984. Right: August 6, 2011. The Samuel Dam is located along the Jamari River in Rondonia, Brazil. These images show the area in 1984, shortly after construction of the hydroelectric dam began, and in 2011. The reservoir created by the dam flooded the upstream forest and displaced many people. Also evident in the images is the deforestation that has affected much of the region.

The State of Flux gallery features images of different locations on planet Earth, showing change over time periods ranging from centuries to days. Some of these effects are related to climate change, some are not. Some document the effects of urbanization, or the ravage of natural hazards such as fires and floods. All show our planet in a state of flux.

State of Flux

In trouble

The New York Times on the French presidential elections (next Sunday and the runoff is on May 6th) :

Mr. Sarkozy faces an electoral dilemma that is inherently tactical. Presuming he gets through to the runoff on May 6, does he continue to run to the right, or move to the center? And will it make enough of a difference anyway in a nation that admires what he promised five years ago — a “rupture” with the past — but not what he has delivered, which is a stagnant economy and unemployment at its highest level in 12 years?

Even more troubling for Mr. Sarkozy, the polls indicate that many French simply do not like him — his negative ratings are high — and that many of them will vote in the second round for the bland Mr. Hollande or simply stay home rather than see Mr. Sarkozy back in the Élysée Palace for another five years.

“Sarkozy is facing a real problem,” said Christian Malard, a senior analyst for French television. “Historically, when we look at the polls this close to the first round, no one has ever bridged such a big gap and won. He’s had some good ideas, and people say we need to reform this country in a world of ferocious competition. But Sarkozy is paying the price of his behavior, his manner — always in a rush and trying to solve every problem — and the French didn’t like that.”

Sarkozy Re-election Bid in Trouble - NYTimes.com

The Night They Drove Old Dixie Down

 

Levon Helm & The Band- The Night They Drove Old Dixie Down

Levon Helm

Levon Helm, drummer and singer, dies at 71.

In Mr. Helm’s drumming, muscle, swing, economy and finesse were inseparably merged. His voice held the bluesy, weathered and resilient essence of his Arkansas upbringing in the Mississippi Delta.

Mr. Helm was the American linchpin of the otherwise Canadian group that became Bob Dylan’s backup band and then the Band. Its own songs, largely written by the Band’s guitarist, Jaime Robbie Robertson, and pianist, Richard Manuel, spring from roadhouse, church, backwoods, river and farm; they are rock-ribbed with history and tradition yet hauntingly surreal.

Levon Helm, Drummer and Singer, Dies at 71 - NYTimes.com

Bye Levon, thanks for the songs. You'll be missed !

101 spectacular nonfiction stories

Conor Friedersdorf has published his annual list of the best nonfiction writing from the past year. So read on...

101 Spectacular Nonfiction Stories

J'aime pas rêver

Cette nuit j’ai rêvé de quelqu’un que je côtoie tous les jours au travail (ce n’est pas rare, ce genre de rêve chez moi) et je l’ai salué peu après m’être éveillé, en fait, en arrivant au bureau. C’était étrange, un peu comme si je venais de le quitter (dans mon rêve)  et que je le retrouvais peu après (en réalité). Du coup la frontière entre rêve et réalité en fut un peu brouillée et j’ai horreur de ça. D’ailleurs j’ai horreur de tout ce qui concerne les rêves (je n’ai jamais trouvé que rêver était agréable, bien au contraire), j’évite les romans qui mélangent rêve et réalité (comme ceux de Pynchon ou Murakami).

How Do You Run Away from Home?

For complicated reasons, I'm interested by this kind of thinking :

The utilitarian home is digital rather than physical in its dynamics. Home becomes a design pattern in your head (RAM) that can be “saved to disk” anywhere in the world where the substrate of civil society is sufficiently evolved. This is not the same as living out of a suitcase. This is not minimalism. This is virtualization. My design pattern for example, includes bike paths, a gym nearby, at least 2-3 coffee shops (preferably Starbucks) within walking/biking distance, a Chinese restaurant, and an Indian grocery store. I could probably write down the full specification in a couple of pages. It is very easy to instantiate this pattern in any American city above a certain size.

[…]

A slightly more complex metaphor is that home is now a program that can be recompiled, with a few changes, in any new environment. The physical pieces of the pattern are simply those that must be physical, and are too expensive to rent or sell/rebuy as you move. You cart these physical elements around in a U-Haul. Only a few pieces are in there due to their emotional significance. Most could be virtualized if cost structures changed.

[…]

Since individual ideas of home constitute such a large proportion of what we call civilization, this has big consequences. The planet is turning into a hardware platform for a fluid idea of civilization that exists as a collection of design patterns for “home.”

It is less clear what the psychological idea of home has turned into. For some people, psychological home has clearly moved online. I recall an op-ed somewhere several years ago, comparing cellphones to pacifiers. Appropriate, if they represent a connection to psychological ‘home.’ Putting your phone away is like suddenly being teleported away from home to a strange new place.

Venkatesh Rao in How Do You Run Away from Home?

Estimations

Pour être élu Hollande doit recueillir les voix des électeurs de Mélenchon et une majorité des voix de Bayrou. De son coté Sarkozy doit recueillir les voix de Marine Le Pen et la majorité de celles de Bayrou. La bataille aura donc lieu au centre pour Hollande et à l'extrême droite et au centre pour Sarkozy. La tâche sera donc plus difficile pour Sarkozy que pour Hollande. L'inconnu c'est l'abstention.

Est-ce qu'Hollande aura les voix de Mélenchon ? C'est probable. Moins quelques grincheux abstentionnistes. Le "tout sauf Sarkozy" fera le reste. Il lui reste donc à conquérir les voix de Bayrou sans trop mécontenter les mélenchonistes. Pendant cette campagne Sarkozy a tenté de faire ce qu'il avait fait en 2007 : siphoner les voix de l'extrême droite. Ce qui l'a éloigné des électeurs de Bayrou. Je suis curieux de voir comment il va s'y prendre pour faire le grand écart entre les deux tours.

Dans les sondages pour le premier tour Marine Le Pen est à peu près à 15%. Elle est peut-être d'ailleurs sous-évaluée. Si elle réalise ce score elle aura gagné son pari : faire mieux que son père en 2007. Mélenchon, pour sa part, est éstimé à 15% comme Marine.

Ce qu'il y a d'un peu inquiétant dans tout ça c'est que nous sommes en présence de 30% d'électeurs (ceux de Mélenchon et Le Pen) complêtement détachés du réel qui pensent que "faire payer les riches" ou "chasser les immigrés" sont les solutions à tous les problèmes du moment.

Martin Stavars

Martin Stavars fait de magnifiques photos de paysages urbains en noir et blanc dans les plus grandes villes du monde. A voir et revoir cette nouvelle série sur Chongking, appelée City of Fog.

City of fog12

Photo credit : Martin Stavars.

Cohn-Bendit sur Mélenchon

Daniel Cohn-Bendit pointe avec raison un certain nombre de choses que je déteste chez Mélenchon, son anti-américanisme et sa fascination pour la Chine et les dictateurs de gauche sud-américains, et cette antilibéralisme qui exige un état fort, centralisé et autoritaire.

Il nous raconte une histoire, celle de la gauche républicano-socialiste, avec ses grandes références républicaines, Jaurès, la Révolution, et il développe la pierre angulaire de sa pensée, qui est la place centrale qui doit être accordée à l'Etat.

C'est d'ailleurs au nom de cette place centrale accordée à l'Etat qu'il prône dans ses écrits une relation privilégiée avec la Chine. Il y a chez Jean-Luc Mélenchon une haine à peine voilée de l'Amérique, avec une fascination pour Fidel Castro et Hugo Chavez.

[…]

Quand vous entendez Jean-Luc Mélenchon fustiger l'impérialisme américain, n'entendez-vous pas en creux les discours du PC contre l'OTAN dans les années 1950 ? Non seulement il nous ressuscite une rhétorique très "guerre froide", mais il escamote dans son discours tout ce qui le gêne. Il est contre la décentralisation, contre les langues régionales, et il ne cesse de citer Jaurès, sans jamais dire qu'il commençait ses discours en occitan ! Il parle de la Révolution, sans jamais en montrer les aspects dérangeants…

Moi aussi, je veux bien refaire l'histoire à ma sauce, ça n'est pas bien compliqué, mais c'est tellement simplificateur. La vie, ce n'est pas aussi simple qu'un discours de Jean-Luc Mélenchon. L'émergence de cette gauche, jacobine, centralisatrice et caricaturale est pain bénit pour Nicolas Sarkozy.

M. Cohn-Bendit: "La vie, ce n'est pas aussi simple qu'un discours de Mélenchon"

Déplacements

La banlieue américaine se dépeuple de plus en plus en plus au profit des centre-villes et c'est une bonne chose.

This is part and parcel of what geographers identify as a "spatial fix," one of the central ways advanced economies rebound from economic crisis. The U.S. is in the earliest phases of this current spatial fix, which revolves around renewed development of urban space, particularly at the once neglected core. This is a reversal of the giant development mistake of industrial capitalism, which generated a built environment, and economic landscape that required decentralization and wasted space.

The city has become the key social and economic unit of today's economy, and its clustering and density the are the source of innovation, productivity improvement, and jobs. Urban centers across the country are drawing new businesses including high-tech start-ups.

The End of Sprawl? - Housing - The Atlantic Cities

Prison Consulting

Ce qui me fascine avec le capitalisme c'est que n'importe quelle niche peut-être exploitée. Aux Etats-Unis se développe la profession de consultants en emprisonnement ou experts en prisons, professions parfois tenues par des ex-taulards souhaitant faire fructifier leur expérience. Il faut dire que le nombre de gens en prison aux US est énorme.

The Internet and social media certainly have given the business a boost, and the consultants are go-to guests on cable shows whenever a high-profile personality is indicted. The field includes Felony Prison Consultants, Executive Prison Consulting, the Real Prison Consultant, Faceless Prison Consultants, the Prison Coach, the Prison Doctor and others, around three dozen in all.

Their prices range widely; some charge by the hour, some by the service, from a few hundred dollars to tens of thousands per client, depending partly on the consultant’s experience and work required. It’s not clear whether the number of customers is growing or just the number of people hanging out a shingle is.

The consultants’ Web sites promote a long list of services, including helping people petition to be sent to a jail nearer to home, getting them into a drug-treatment program that can reduce a sentence or transitioning them to a halfway house. Many people hire consultants simply because they’re scared and want to know what to expect. The consultants teach prison etiquette.

For example? “Never walk across a wet floor,” Mr. Mulholland advised, saying you might mess up the work of the prisoner manning the mop. And then he might kill you.

Prison Consulting Draws New Crop of Ex-Cons - NYTimes.com

Via Marginal Revolution

La ville est bonne pour le climat

Ce graphique tirés d'une étude du Crédit Suisse sur l'urbanisation du monde montre que l'urbanisation a tendance à réduire les émissions de carbone en plus de n'occuper que 2,7% des terres émergées.

Urbanization and environment 1

Via Urbanomics et Marginal Revolution.

Nature humaine

La société Symantec a fait semblant de perdre des smartphones munis d'un logiciel de traçage pour voir ce qu'il allait se passer.

Some 43 percent of finders clicked on an app labeled "online banking." And 53 percent clicked on a filed named "HR salaries." A file named "saved passwords" was opened by 57 percent of finders. Social networking tools and personal e-mail were checked by 60 percent. And a folder labeled "private photos" tempted 72 percent.Collectively, 89 percent of finders clicked on something they probably shouldn't have.

Meanwhile, only 50 percent of finders offered to return the gadgets, even though the owner's name was listed clearly within the contacts file.

[...]

Some might consider the 50 percent return rate a victory for humanity, but that wasn't really the point of Symantec's project. The firm wanted to see if -- even among what seem to be honest people -- the urge to peek into someone's personal data was just too strong to resist. It was.

Teaching to code

The biggest justification for change is not economic but moral. It is that if we don't act now we will be short-changing our children. They live in a world that is shaped by physics, chemistry, biology and history, and so we – rightly – want them to understand these things. But their world will be also shaped and configured by networked computing and if they don't have a deeper understanding of this stuff then they will effectively be intellectually crippled. They will grow up as passive consumers of closed devices and services, leading lives that are increasingly circumscribed by technologies created by elites working for huge corporations such as Google, Facebook and the like. We will, in effect, be breeding generations of hamsters for the glittering wheels of cages built by Mark Zuckerberg and his kind.
John Naughton in The Guardian

Citadin et locataire

Encore une chose pour laquelle je suis à contre-courant de la plupart de mes contemporains. J'ai l'impression que le rêve de la plupart des gens est d'être propriétaire d'une maison avec un jardin, si possible à la campagne ou sinon dans une banlieue paysagère. Il me semble qu'être propriétaire est une source d'ennuis innombrables sans vrais avantages et encore plus si l'on possède une maison et je n'aime rien tant qu'habiter un appartement dans un haut immeuble, le plus en hauteur possible dans la grande ville la plus dense possible (pensez New York, Hong Kong, Séoul, Londres ou Paris, ce genre là). Je n'aime la campagne que pour y passer un weekend ou une semaine de temps en temps (et uniquement le printemps ou l'été) et si j'aime bien la banlieue à l'Américaine je reconnais que c'est une aberration écologique.

La gauche et la finance

La conséquence de la politique proposée par le Front de gauche, ce serait certes une forte inflation, la sortie de l’euro, des dévaluations en cascade et la ruine plus ou moins rapide des épargnants. Mais ce serait aussi très vite une situation de pénurie sur tous les produits importés, en commençant  par le pétrole mais aussi par exemple par tous les médicaments que nous ne produisons pas (et il y en a forcément une proportion importante).

On peut évidemment rétorquer qu’il « suffira » de les produire nous-mêmes. Sauf que la vitesse à laquelle se produira la pénurie sera beaucoup plus rapide que celle nécessaire pour construire une production de remplacement, qui plus est dans un pays qui aura découragé ses entrepreneurs. Les ménages auront de l’argent grâce à la hausse des salaires mais il n’y aura pas de produits à acheter. Nous pourrons alors expérimenter en grand  une des plus belles réalisations du communisme triomphant : la file d’attente !

La gauche et la finance:  Verel

La ruée vers l'Est

Planefinder

Planefinder, à 1h46 CET (19h46 sur la Côte Est), les avions forment un flot continu vers l'Europe, on appelle d'ailleurs ça le "Eastbound flow".  Les avions qui arrivent du coté de Terre Neuve vont être placés par le Gander Oceanic Center (dans la ville de Gander sur Terre Neuve) sur un des North Atlantic Tracks (NAT) du jour.  Les NAT sont des tuyaux virtuels qui traversent l'Atlantique, dans lesquels on enfile les avions entre les altitudes de 28 000 et 42 000 pieds et au minimum à dix minutes les uns derrières les autres. Les NAT changent tous les jours en fonction de la position des jet streams, ces vents d'altitude qui soufflent toujours dans le sens Ouest-Est. En pratique chaque avion qui part des USA ou du Canada vers l'Europe choisi dans son plan de vol un NAT ouvert ce jour là, avant son départ donc. Puis arrivé à la hauteur de Terre-Neuve chaque avion contacte le Gander Oceanic Center et demande le NAT choisi en précisant son heure d'arrivée estimée au point d'entrée du NAT. Le contrôleur de Gander donne alors ses instructions pour placer l'avion dans le NAT demandé en donnant ses consignes de vitesse et d'altitude pour faire respecter les distances entre avions. Une fois dans le NAT les pilotes ne peuvent plus rien changer, ni vitesse, ni altitude et bien sûr de NAT, avant d'être réceptionnés de l'autre coté  de l'océan par le Shanwick Oceanic Control (nom valise pour désigner en fait deux centres de contrôle, à Shannon en Irlande ou à Prestwick en Écosse).

Exemple de NAT :

NaT

Citation hors de contexte

"It is impossible for someone to lie unless he thinks he knows the truth. Producing bullshit requires no such conviction."

Harry G. Franfurt - On Bullshit

À propos des liseuses

P1010957 Snapseed

Soyons clair : je déteste le Kindle et toutes les liseuses à encre électronique. Essentiellement parce que les pages sont sur un fond grisâtre et que ça me déprime de lire sur fond gris ou vaguement gris-marron. Et puis je n'aime pas le coté camelote du Kindle, tout en plastique. Et le façon de tourner les pages en appuyant sur une touche me paraît complètement dépassée. C'est pour dire que j'adore par contre lire sur l'iPad, à ceci près qu'il serait bien que sur le Kindle iPad on puisse choisir la police dans tous les livres. A lire sur Kindle je préfère même lire sur mon iPhone. Quand les liseuses auront résolu le problème de la couleur de fond de la page je reviendrai vers elles mais pour le moment je lis exclusivement les ebooks sur iPad ou iPhone.