dimanche 11 novembre 2012

Sur l'affaire Petraeus

Le New York Times a ce soir de nouvelles informations à propos de la démission du Général Petraeus :
When F.B.I. agents following up on the complaint began to examine Ms. Broadwell’s e-mails, they discovered exchanges between her and Mr. Petraeus that revealed that they were having an affair, said the official, who spoke of the investigation on the condition of anonymity.

The person who complained about harassing messages from Ms. Broadwell, according to the official, was not a family member or a government official. One Congressional official who was briefed on the matter on Friday said senior intelligence officials had explained that the F.B.I. investigation “started with two women.”

“It didn’t start with Petraeus, but in the course of the investigation they stumbled across him,” said the Congressional official, who said the intelligence officials had provided no other information about the two women or the focus of the inquiry. “We were stunned.”

Donc si le FBI n'avait rien découvert le général Petraeus n'aurait pas réalisé que sa relation était un "extremely poor judgment" nécessitant sa démission ! Pas vu pas pris c'est toujours la règle dans les scandales sexuels impliquants des politiques.

On peut se poser la question de savoir si le général devait démissionner d'ailleurs. Clinton n'a pas démissionné après l'affaire Lewinski, il s'est même accroché à son siège autant qu'il a pu, alors le patron de la CIA ? À cause du danger de voir des secrets révélés ou à cause des possibilités de chantage ? Peut-être mais ça me semble un peu faible, d'autant qu'à part le FBI personne n'était au courant.

M'est avis que les complotistes vont avoir quelques bonnes journées devant eux. Petraeus devait témoigner devant une commission d'enquête du congrès sur l'affaire de Benghazi dans les prochains jours.

Aucun commentaire :