jeudi 12 juillet 2012

Revertere qui reversus

7545073568 74298cf6c5 z


Mon neveu AFR a vraiment l'art de d'écrire des choses que je suis tout prêt à contester. Ainsi dans son dernier billet de blog il déclare : "de retour, me restent en tête l’attendrissante beauté des enfants mâles de la lignée (réunion de famille annuelle)". Pour moi ce ne sont pas les enfants mâles de la lignée qui sont particulièrement beaux, certains sont mignons, d'autres un peu moins, mais les filles, elles, sont toutes uniformément d'une charmante beauté enfantine.


De même AFR, un peu avant, affirme : "c’est bien une idée de citadin que de croire que les nuits à la campagne sont paisibles — aboiements incessants, hululements, pépiements, craquement végétaux divers…" Je conteste vivement cette généralisation abusive. Là, où je vais à la campagne, je peux vous dire que la nuit c'est le silence total, épais, on pourrait entendre les étoiles glisser dans le ciel. De plus quand il y a des bruits ce sont des sons naturels, non-humains, non produits par l'homme et ils ne font que rehausser la qualité du silence campagnard. mais cette réflexion vient peut-être du fait qu'AFR ne va pas vraiment à la campagne mais dans une zone habitée assez dense, certes entourée de champs, mais à la limite d'une zone pavillonnaire banlieusarde.


C'est la campagne tourangelle que je m'en vais rejoindre maintenant pour une semaine de repos bucolique. See you there…!

Aucun commentaire :