samedi 30 juin 2012

Les vacances commencent

7461727540 834d24f739 c


Ça y est, tout le monde est parti et me voilà passé de baby-sitter à poultry-sitter. Si j'ose dire. Les volailles sont beaucoup plus faciles que les enfants. Elles se couchent sans faire vraiment d'histoires à 9 heures (en ce moment les jours sont longs) et il faut leur ouvrir le poulailler vers 7 heures et demie le matin (ce qui est un peu tôt mais on fait un effort). Ne pas oublier de leur donner un peu de grain et aller cueillir des herbes pour l'oie. Attention, pas n'importe quelles herbes, elle est assez difficile, l'oie. Leur mettre de l'eau pour boire et de l'eau dans la piscine de l'oie. Oui, l'oie a une piscine privée, même la canne n'y va pas (elle a une mare pour elle toute seule, il faut reconnaître). C'est un peu la fierté de ses propriétaires cette oie et elle bénéficie d'un traitement de faveur. Il y a trois poules, un coq nain, une canne et une oie. Ramasser les oeufs tous les jours. Faire quelques caresses à l'oie qui est en manque d'affection. Elle aime qu'on lui gratte sous les ailes. D'un autre coté les enfants sont plus amusants, mais ils demandent beaucoup d'attention, voire d'imagination. Et ils n'obéissent pas au doigt et à l'oeil. Et ils renâclent à aller se coucher. Bref, ce sont des enfants. On pourrait les laisser devant la télé toute la journée mais il paraît que ce n'est pas éducatif, du coup la télé est sévèrement rationnée. Les enfants, eux, resteraient bien devant Gulli toute la journée, ou le nez dans leur DS (critiquée aussi par les adultes). Enfin, ils sont à la campagne pour profiter du bon air. Donc ils doivent aller jouer dehors, temps permettant. Et du coup le baby-sitter aussi. Il doit organiser des jeux si les gamins ne s'y mettent pas tout seuls, c'est un peu une colonie de vacances, mais avec très peu de colons. Après cinq jours à m'occuper de mes neveux je suis soulagé de n'avoir plus à m'occuper que du poulailler. 

Aucun commentaire :