Grigio

7223507734 d98838e4ac z

Bien qu'il fasse gris et froid et que la pluie menace j'ai traversé le Luxembourg et pris quelques photos aujourd'hui. 

Finalement je n'irai pas à Londres. Il fait trop mauvais temps et je suis trop crevé. J'ai toujours du mal à dormir aux heures régulières. D'après la météo il devrait faire un peu meilleur samedi et surtout dimanche, mais de la pluie. Je n'ai pas envie de me trainer sous la pluie pendant une journée  à Londres. L'alternative de passer la journée assis dans un pub à siroter de la Real Ale n'était pas sans me tenter, mais enfin il y a tout de même mieux à faire qu'aller se prendre une cuite à la bière à Londres un samedi de mai. 

Ah oui c'est vrai on est en mai, on ne s'en rend pas compte avec le temps qu'il fait mais si, et même à la mi-mai.

Mercredi à Lille, voyage professionnel. Se lever à 7 heures et prendre le TGV, assister à une réunion et même faire une présentation. Déjeuner et retour en TGV en début d'après-midi. Arrivé à la bifurcation de Gonesse, là où la ligne TGV se termine et rejoint la ligne normale pour rentrer dans Paris, le train s'arrête. Il ne devrait pas. Comme je suis avec des collègues cheminots, un coup de fil passé au bon endroit nous apprend que le trafic est interrompu à cause de saligauds qui ont jeté des cailloux sur un train, quelque part en banlieue, dans la Seine Saint-Denis. Gonesse, dans le silence du train tous moteurs et clim coupés on entend rugir les avions qui décollent de Roissy. C'est à Gonesse qu'un Concorde s'est écrasé juste après avoir décollé de Roissy, il s'est écrasé sur un hôtel non loin de l'endroit où nous sommes arrêté. Mais on repart, nous n'aurons qu'un quart d'heure de retard, finalement.

En descendant du TGV je suis allé acheter un aspirateur au Darty du Boulevard de Rochechouard. Mon aspirateur m'avait lâché la veille, il avait quatorze ans. Il a claqué en faisant sauter le disjoncteur et en émettant de la fumée. J'ai cru qu'il allait prendre feu. Et puis non. Bon pour la casse. Je me suis acheté un Electrolux à sac. Le plus puissant de la gamme. Et il l'est puissant : à fond je n'arrive pas à le décoller de la moquette, ou plutôt si, j'y arrive, mais il emmène la moquette avec lui. Okay, j'étais content, j'ai passé l'aspirateur dans tout l'appartement, sur toutes les plinthes, sur toutes les étagères. C'était pas du luxe. 

À Lille nous avons déjeuné dans un restaurant assez nul à coté de la gare. En sortant j'ai remarqué des objets étranges dans une vitrine à coté du restaurant. J'ai regardé la vitrine et il m'a fallu un moment pour réaliser que c'était la vitrine d'un sex-shop et que les objets étranges étaient… Bon vous avez compris. 

Hier férié. Pas fait grand chose. Lu un Elmore Leonard.

Aujourd'hui travail. Six personnes le matin dans le grand open-space, l'après-midi une personne : moi. Tout seul. Retour à pieds jusqu'à St Michel, dîner à la pizzeria : filets d'espadon à la sicilienne avec un verre de Pino Grigio.

1 commentaire:

R J Keefe a dit…

Quel image ciselé! Un bas-relief!