lundi 26 mars 2012

Normal pour un lundi

Nuit de dimanche à lundi très courte pour cause d'insomnie. Levé à huit heures tout de même, pas vraiment fringuant mais pas épuisé. L'insomnie heureusement ne m'empêche pas de fonctionner, à condition qu'elle ne dure pas plusieurs nuits de suite. Et puis les nuits du dimanche au lundi je suis presque habitué à ne pas dormir ou presque pas, même en vacances. Le temps est toujours aussi beau et doux.

Je suis allé à l'Annexe, où j'avais un rendez-vous, à pieds par la rue Stephenson et j'en suis reparti en suivant le Boulevard de La Chapelle jusqu'à la station de métro Barbès. Grande misère louche du quartier Barbès malgré les tentatives de rénovations de la Mairie de Paris. En face de la station Barbès, sur le trottoir, au vu et au su de tout le monde, les revendeurs à la sauvette de cigarettes de contrebande font leurs affaires sans être inquiétés. Le métro aérien passe au milieu du Boulevard de la Chapelle sur le coté nord duquel s'alignent les hôtels louches et les meublés sordides, les boutiques de téléphonie mobile, les boucheries halal, les boutiques de tissus africains, les immeubles plus ou moins en ruines aux fenêtres des premiers et second étages murés de parpaings, un guichet de transfert d'argent Western Union, un bistro-restaurant marocain, un bazar-épicerie étalant sa camelote sur le trottoir, un bâtiment flambant neuf tout revêtu de noir complètement incongru (salle de concerts et maison de quartier), des magasins de robes de mariage pas chères, des boutiques de vêtements orientaux. Les trottoirs sont sales avec des chiures de pigeons partout sous la ligne de métro aérien au milieu du boulevard et même les marchandises dans les vitrines semblent poussiéreuses. Tout sent la pauvreté, la camelote, la débine, la mouscaille, le délaissement, l'abandon, la solitude, le déracinement malheureux, la mélancolie et la décomposition.

***

Une constante chez les gens sourds ou durs d'oreille, ça les rend paranos. Ils interprètent ce qu'ils entendent mal comme des moqueries à leur égard ou comme de la médisance. Quand, en plus, ces gens sont portés à vous faire des procès d'intention à chaque fois que vous ouvrez la bouche, ils deviennent très pénibles.

Certaines personnes critiquent et débinent constamment ceux qui ont l'infortune de ne pas leur plaire ou qu'elles craignent ou encore qui menacent le statu quo. Je trouve ce comportement stérile et difficile à supporter, surtout quand on l'entend, malgré soi, à longueur de journées. Les gens comme ça sont à fuir, quand on peut, mais souvent on ne peut pas, hélas.

***

AFR (sur Facebook) dit que Mélenchon pique des voix au FN (du moins si l'on en croit certains sondages qui le placent devant Marine Le Pen). Je ne vois pas bien des extrémistes de droite allant directement vers les extrémistes de gauche, surtout après ce que Mélenchon a déversé comme tombereaux d'insultes sur le FN, ses dirigeants et ses électeurs (insultes réciproques d'ailleurs). Même si cette idée que des antilibéraux de droite deviennent des antilibéraux de gauche est amusante et me plaît assez, elle ne repose sur rien. C'est bizarre comme raisonnement. Par contre quand il dit que Mélenchon rallie les indécis et les abstentionnistes il est possible qu'il ait raison (encore qu'il ne donne pas de preuves de ce raisonnement, mais passons).

Je regarde les courbes et en particulier les excellents calculs fait par mon collègue blogueur Ceteris Paribus, et elles confirment que Sarkozy remonte lorsque Marine Le Pen descend et que Mélenchon monte quand Hollande descend (plus quelques abstentionnistes et indécis). Bayrou reste à peu près constant. Les autres candidats sont au fond du trou. Est-ce que l'affaire Merah va profiter à Sarkozy ou à Marine Le Pen ? Je pense, mais ce n'est que mon opinion, que ça va plus profiter à Sarkozy qu'à Marine Le Pen, car c'est Sarkozy qui était à la barre et qui a pris toutes les décisions. Je pense aussi que la vraie place de Mélenchon est aux alentours de 15% (plutôt en dessous) et c'est ce vers quoi il tend. Avec sa campagne à droite toute, Sarkozy a bien repoussé Marine Le Pen sur sa propre droite, la forçant à la surenchère sur l'immigration et l'islam, je ne la vois pas faire plus que son père en 2007.

***

Passé chez le coiffeur pour mettre mes cheveux à un centimètre de long. Je commençais à ne plus pouvoir endurer ma tignasse et un peu d'allergie commençait à me gratter le crâne. Il faut toujours que je dise à la coiffeuse de couper, couper encore plus court. Cette fois-ci j'ai dû lui dire deux fois que ce n'était pas encore assez court et quasiment lui signer une décharge lui promettant que je n'irai pas lui faire un procès si par malheur elle me coupait les cheveux trop courts. Début d'allergie : yeux et peaux du visage qui grattent, quelques éternuements, muqueuses nasales un peu prises. J'ai retrouvé ma tête de bonze.


***

Soir : la fatigue se fait sentir, surtout me rend misanthrope encore plus que d'habitude. Baisse de moral. Normal pour un lundi.

Aucun commentaire :