jeudi 17 novembre 2011

Imperial

MexicaliWallImperial

Mexicali. Combien de polos on voulu escalader ce mur pour passer aux Etats-Unis, affamés et plein d'espoir, rançonnés par les passeurs, pour tomber de l'autre coté, au choix, sur La Migra, l'American Canal pollué à mort ou le désert qui vous transforme un homme en figue sèche en six heures chrono. A tout prendre La Migra est encore la meilleure issue, ils vous ramassent et vous renvoient de l'autre coté. Le désert ne pardonne pas et le canal c'est la loterie : la noyade ou les maladies. D'un autre coté rester au Sud c'est risquer de crever de pauvreté, de se faire buter par les Zetas, ou de travailler comme un chien dans les maquiladoras. Mieux vaut essayer de passer le mur.

CalexicoImperial

De l'autre coté du mur, c'est les Etats-Unis, Calexico, Imperial county, California. L'irrigation a transformé le désert en champs de primeurs, de cantaloupes ou d'oignons, on y embauche les polos qui n'ont pas été chopés par La Migra et reversés de l'autre coté, pour travailler dans les champs, une belle hypocrisie.

(Images Google StreetView. Mexicali, Mexique / Calexico, Californie).

2 commentaires :

Sylvain a dit…

Tu dis "des cantaloupes" ? Moi, je parle de melons...

JR a dit…

Oui mais c'est plus joli "cantaloupes" !