Raisons et sentiments

Finalement les quatre candidats éliminés du premier tour des primaires appellent tous plus ou moins officiellement à voter pour François Hollande. Ça ne doit pas faire plaisir à Martine Aubry qui s'est probablement fait beaucoup d'ennemis parmi les caciques du PS. Martine Aubry est autoritaire, intransigeante et cassante, en plus des tricheries qu'on lui soupçonne au Congrès de Reims pour se faire élire Premier Secrétaire du parti qui ont dû laisser des traces, en particulier chez Ségolène Royal qui avait été la grande perdante de ces élections là. Manuel Valls était à l'époque un soutient de Ségolène Royal et il avait été particulièrement choqué, si je me souviens bien, par les manigances d'Aubry et de ses thuriféraires. Montebourg ne peut pas la voir en peinture (mais il déteste Hollande aussi, d'où ses hésitations). Bref ça serait bien le diable si Hollande ne gagnait pas dimanche et je crois que ça sera un meilleur candidat.

Je n'arrive pas à décider si ces primaires ont été une bonne ou une mauvaise chose. Je penche pour une mauvaise stratégie car les divisions des socialistes ont été affichées, ce qui donnera des armes au futur candidat de la droite et les vexations endurées par les perdants auront certainement des répercussions plus tard lors de la vraie campagne, celle pour la présidentielle.

En attendant dimanche j'irai voter pour François Hollande, les idées et le programme qu'il défend ne sont guère différents de ceux de Martine Aubry et on ne peut pas dire qu'il ait beaucoup d'audace ni ne soit un visionnaire, mais à choisir je le préfère à Martine Aubry qui me semble manquer de souplesse et de pragmatisme. En plus je crois que François Hollande n'a pas fait de concessions aux demandes de Montebourg à qui les 446 000 voix sont montées à la tête, la faisant dangereusement gonfler.

Aucun commentaire: