Eolas, sur la mort de Steve Jobs

Tout à fait ce que je pense.

Pourquoi on pleure Steve Jobs

Bien sûr, je sais que ce n'est pas Steve Jobs qui l'a conçu de A à Z, qu'Apple a su attirer les ingénieurs les plus doués pour réussir ce que tout le monde croyait impossible. N'empêche, ce type avait une vision, il voyait ce que personne d'autre ne voyait et avait la force de les convaincre que c'était faisable. Voilà pourquoi le mot génie n'est pas galvaudé à son égard. Voilà pourquoi, même si l'émotion suscitée par sa mort vous laisse de marbre ou vous agace, vous devez comprendre pourquoi tant de monde est triste, et que ça ne fait pas d'eux des imbéciles, des zélotes béats d'un gourou manipulateur, des victimes décérébrées du marketing. Ils savent ce qu'ils ont perdu. Pas un copain (Steve Jobs n'a jamais soupçonné mon existence), une vision. Je partage cette tristesse, sans pour autant aller déposer des fleurs devant un Apple Store (rares sont ceux qui l'ont fait, mais ça a plu aux télés), sans m'acheter le même pull à 140€, sans accrocher une photo de lui dans mes WC. Le chagrin ressenti est le même qui vous étreint le jour où un artiste que vous aimiez disparaît. Vous pleurez les œuvres merveilleuses qui ne verront jamais le jour. Ce chagrin est légitime.

Nul ne vous demande de le partager. Mais comprenez-le.

Aucun commentaire: