mercredi 5 octobre 2011

Cascades

Common cold. Un ennui chasse l'autre, après mes soucis financiers (résolus), ce sont mes problèmes de plomberie (provisoirement parés), et maintenant un rhume. Hier soir au coucher mal entre le nez et la gorge, ce matin après une nuit agitée, sinus et nez pleins. C'est parti pour un vieux "rhume de cerveau" comme on disait quand j'étais petit.

Hier, rencontré un ancien collègue pas vu depuis au moins 12 ans. Lui, m'a reconnu tout de suite et d'ailleurs c'est lui qui m'a interpellé au buffet de la conférence où nous étions. Moi j'ai eu bien du mal à le reconnaître, a fallu que je regarde — discrètement mais il a dû le voir — le badge à son nom qu'il portait à la poitrine. Ce type n'a pas eu de problème de santé et pourtant il a vieilli, non pas de douze ans mais de vingt ans, méconnaissable.

L'audace et moi, et la socialisation. Il m'a fallu trois verres de Chablis, hier lors du repas de la conférence où j'étais, pour oser aller parler à un célèbre sociologue et criminologue, auteur de nombreux livres, qui avait été invité. A ma grande surprise il ne m'a pas parlé de lui mais m'a demandé ce que je faisais comme travail,  a écouté patiemment mes explication et m'a même suggéré quelques idées. La grande classe!

J'apprends au moment de poster ce billet que Bert Jansch est mort. Si vous ne le connaissiez pas c'était un guitariste folk écossais extraordinaire. Voie rauque et enfumée, guitare un peu rugueuse comme un Laphroaig, virtuose et étincelante. Il avait formé dans les années 70, avec un autre guitariste, John Renbourn, et avec la chanteuse Jacqui McShee, un groupe de folk : The Pentangle. La mode du folk est passée avec les années 80 et le Pentangle a disparu, mais pas Bert Jansch qui enregistra encore un peu et se produisit sur scène pendant des années.

Aucun commentaire :