Coups de fils

L'autre nouvelle intéressante, et même assez stupéfiante, est ce scandale d'écoutes téléphoniques en Grande Bretagne. Le journal The Guardian a mis à jour une vaste affaire d'écoutes téléphoniques organisées par une officine de détectives privés travaillant pour l'hebdomadaire, appartenant au groupe Murdoch, The News Of The World. Plus de 4000 Britanniques auraient vu leurs téléphones portables hackés et leurs boites vocales écoutés. Parmi ces gens il y a des membres de la famille royale, des politiques, des journalistes, des artistes mais aussi des familles de victimes de meurtres ou d'enlèvements, des victimes des attentats du 7 juillet ou encore des familles de soldats britanniques tués en Irak ou en Afghanistan. Scotland Yard a réagi de façon assez lénifiante dans un premier temps, avant que le scandale n'éclate vraiment. En réponse le groupe Murdoch a décidé brutalement et avec un cynisme extraordinaire de cesser la publication de The News Of The World à partir de dimanche prochain. Personne ne regrettera la disparition de cette feuille à scandale à gros tirage, personne sauf le personnel et peut-être les lecteurs (quoiqu'ils pourront se rabattre sur l'autre fleuron du groupe : The Sun). Le scandale touche aussi un proche du premier ministre David Cameron, un nommé Andy Coulson, ancien rédacteur en chef du News Of The World, qui était le responsable communication du PM jusqu'au mois de janvier dernier et qui vient d'être inculpé dans cette affaire. Amusant de noter que les premiers ministres britanniques vont tous chercher leurs spin-doctors dans la presse tabloïd (Alastair Campbell, grand communicateur et conseiller de Tony Blair était au Daily Mirror et un proche de l'infâme Robert Maxwell).

Aucun commentaire: