Mon quartier

Le Nord du Boulevard Barbès, entre Château-Rouge et le carrefour avec l'avenue Ordener, un soir de semaine vers 7 ou 8 heures n'attire aucun touriste venu visiter la capitale et pourtant il y a des choses à voir.

La foule est énorme et les petits commerces florissants. Il y a les tapineuses qui travaillent sur le trottoir au milieu des passants, pas gênées du tout; les vendeurs à la sauvette d'épis de maïs grillés (capital technique : un caddy de supermarché, un bidon de peinture vide, du charbon de bois, une grille de barbecue, des épis de maïs frais), les vendeurs de verroteries hideuses, de faux bijoux, de montres de contrebande, de téléphones portables de provenance douteuse, d'accessoires divers en cuirs, de CD et DVD piratés, de bimbeloteries diverses; les macs qui surveillent discrètement leurs gagneuses; les ménagères africaines qui bavardent assises sur les bancs; des hommes qui bavardent assis aux terrasses des cafés... Quelques blancs, toutes les ethnies africaines du nord au sud, beaucoup d'originaires du sous-continent indien, des asiatiques et même des juifs orthodoxes qui se baladent en tenues de juifs orthodoxes. Aux odeurs de gazole se mêlent des relents de bouffe exotique et de kebab et l'odeur du charbon de bois. Les commerces sont nombreux : boutiques qui vendent de tout, épiciers qui vendent de tout, marchands de vêtements ou de chaussures en solde, marchands de meubles pas chers, boutiques de valises et de sacs, bistrots crasseux, coiffeurs indiens pour hommes et africains pour femmes, salons de manucure tenus par des asiatiques toujours pleins à bloc de femmes africaines qui attendent leur tour, bouchers halals, restaurants de kebabs turques ou libanais, pâtisseries orientales, épiceries vendant des produits exotiques, du riz en sac de 20 kilos, des racines et tubercules comestibles d'origine africaines, minuscules boutiques d'objets électriques, minuscules magasins de téléphones portables, cyber-boutiques vendant la connexion Internet à la minute et des cartes téléphoniques pré-payées pour le monde entier... Un spectacle vraiment intéressant.

Aucun commentaire: