jeudi 26 mai 2011

At the airport

A Week At The Airport [Une Semaine à l'aéroport] est un génial petit livre d'Alain de Botton (dont j'adore aussi les autres livres, j'ai du lire au moins cinq fois How Proust Can Change Your Life [Comment Proust peut changer votre vie]). L'auteur a été désigné comme "écrivain en résidence" au Terminal 5 de l'aéroport d'Heathrow pour une semaine, accès illimité à tous les secteurs du terminal et un bureau placé au centre du hall des départs entre les zones D et E! Il en sort un petit livre sympathique écrit avec ce chic et cet humour distancé typiquement britannique, ce ton très stiff upper lip qui sont les marques de fabrique d'Alain de Botton.

J'ai envie de vous distiller quelques phrases du livre qui m'ont particulièrement bien plu, comme par exemple cette scène où le narrateur rencontre le chapelain anglican de l'aéroport, en zone duty free:

"What do people tend to come to you to ask?" I enquired of the Reverend Sturdy as we passed by an outlet belonging to that perplexing indefinable clothing brand Reiss.

There was a long pause, during which a disembodied voice reminded us once more never to leave our luggage unattented.

"They come to me when they are lost", the Reverend replied at last, emphasing the final word so that it seemed to reflect the spiritual confusion of mankind, a hapless race of beings described by St Augustine as "pilgrims in the City of Earth until they can join the City of God".

"Yes, but what might they be feeling lost about?"

"Oh," said the Reverend with a sigh, "they are almost always looking for the toilets."

Aucun commentaire :