Où il ne se passe rien (ou pas grand chose)

9dfe59bcae4c44a98189026cdca74390 7

En revenant en vélo de chez mon frère j’ai été pris d’un mal au tendon de dessus le pied droit assez fort. Et la douleur est allée de mal en pis après mon arrivée à la maison. C’était un peu enflé, douloureux et chaud au toucher et le moindre mouvement était douloureux. Je me suis mis du Voltarène (j’ai trouvé ça dans la pharmacie de la maison) et j’ai avalé un Efferalgan. Et c’est passé comme c’était venu. Je me demande bien ce qui a bien pu arriver. Une tendinite minute, aussi foudroyante dans son apparition que dans sa disparition.

En parlant de foudre, nous avons eu un nouvel orage, en milieu d’après-midi. Toujours pas d’activité électrique bien spectaculaire mais beaucoup de pluie. Bon, le disjoncteur a quand même sauté. Il paraît que ça arrive souvent quand il y a un orage par ici, le disjoncteur est réglé très fin et il saute à la moindre surtension. Le problème est que le disjoncteur est dans une armoire électrique, dehors, au bord du fossé et du chemin. Pour le réarmer il faut sortir et sous la pluie encore.  La vie à la campagne, que voulez-vous. Bref, tout est rentré dans l’ordre, j’ai rebranché le courant et l’orage s’est éloigné vers Chinon.

En dehors de ça il ne se passe rien ici.

J'ai eu soudainement envie de regarder des épisodes de Seinfeld ou de Curb Your Enthusiasm. L'humour de Larry David c'est encore ce qui me fait le plus rire. En France la plupart des comiques ou humoristes incarnent ou composent des personnages, il me semble que c'est moins le cas aux US et pas tout à fait dans la tradition du stand-up. Déjà aux US comme en Grande Bretagne d'ailleurs le comédien de stand-up se ballade sur scène le micro à la main, c'est une différence. Les comédiens du genre de Larry David ou de Jerry Seinfeld s'adressent directement au public, sans déguisements, sans incarner un personnage, sans accessoires, et racontent des histoires drôles, souvent composées d'une succession de one-liners (blagues en une phrase) inspirées de la vie quotidienne. J'aime bien ce genre. C'était un peu ce que faisait Pierre Desproges d'ailleurs. C'est une forme très éloignée de la tradition du chansonnier politique à la Française, pas du tout pareil. Quoiqu'on retrouve la satire politique dans le stand-up aux USA, dans les monologues des Late Shows par exemple, Jay Leno, David Letterman, Bill Maher ou Conan O'Brien (ou même Jon Stewart et Stephen Colbert mais dans un format très différent) mais toujours sous cette forme de one-liners, une phrase, une blague.

Bon mais pas de Seinfeld dans cette maison. Il y a bien les oeuvres complètes de Jacques Demy mais je n'ai aucune envie de regarder les Parapluie de Cherbourg, là maintenant.

Aucun commentaire: