samedi 12 mars 2011

Graisse de cochon

Hier, devant l'excellente crêperie où nous venions de déjeuner, des gens attendaient leur tour sur le trottoir. Je montre à un collègue les cuisiniers, qu'on pouvait observer derrière la vitre, et j'explique qu'ils utilisent pour faire les galettes de blé noir ce qui s'appelle en Breton un bilig, un grand réchaud électrique en fonte. Je précise qu'ils utilisent de la graisse de porc pour lubrifier le bilig.

Une dame qui attendait son tour m'entend et m'interpelle :

- De la graisse de porc, vous êtes sûr?

- Oui, bien sûr.

- Ah mais c'est dégueulasse!

Elle se rue à l'intérieur du restaurant et demande au patron si c'est de la graisse de cochon qu'il utilise pour faire les galettes. Le patron lui répond que oui, c'est bien de la graisse de porc mais on en utilise très peu. La dame lui fait alors promettre qu'il n'en utilisera pas pour les galettes qu'il lui servira! Elle ressort et me dis :

- C'est dégoutant, pourquoi ne mettent-ils pas d'huile?

- Parce qu'avec ça les galettes ont un meilleur goût et c'est ainsi qu'on les fait en Bretagne.

- Oh? Mais pourquoi n'utilisent-ils pas de la graisse d'oie.

- Parce que la Bretagne c'est pas le Sud-Ouest et qu'il y a des centaines de milliers de cochons élevés en Bretagne, c'est quasiment la première production locale!

J'y ai repensé ce soir en mangeant du saucisson.

2 commentaires :

Sylvain a dit…

On ne sait pas pourquoi cette dame a une telle phobie du cochon ?

JR a dit…

je ne lui ai pas demandé, mais je ne pense pas que c'était pour des raisons religieuses.