jeudi 30 septembre 2010

Nestor Burma

. .

Vient de sortir en librairie "Les nombreuses vies de Nestor Burma" de Jacques Baudou, aux Moutons électriques éditeurs.

J'ai participé à ce livre en tant que photographe. L'éditeur m'a commandé des photos du Paris de Burma en noir et blanc pour illustrer le livre. J'ai passé quelques jours à photographier les lieux liés aux romans du détective privé de Léo Malet. Un Paris des années 50 qui a en grande partie disparu et que j'ai eu le plus grand mal à retrouver. Exemple : le quartier du Pont de Tolbiac et de la rue Watt qui a été entièrement rénové, mais qui est le cadre du roman célèbre "Brouillard au Pont de Tolbiac". Impossible de retrouver le pont de la rue Watt qui passait sous les voies de la gare d'Austerlitz, des travaux partout, plein d'immeubles modernes qui jaillissent de terre là où vivaient auparavant les ouvriers parisiens. Ne retrouvant pas vraiment le Paris de Nestor Burma dans le Paris d'aujourd'hui j'ai décidé de faire des photos d'ambiance, d'atmosphère, rappelant à la fois les thèmes des romans policiers de Léo Malet mais aussi le thème du "roman noir". Je me suis efforcé dans chaque image de rendre une atmosphère vaguement inquiétante, mystérieuse. L'éditeur a choisi dans la masse des images que je lui avais fourni et, ce qui m'a un peu étonné, il n'a pas choisi les clichés les plus inquiétants ou mystérieux ou bizarres. Mais c'était son choix artistique et il a choisi les images un peu plus illustratrices que "mentales". Il a bien fait. Le résultat est très beau et l'impression respecte très bien les nuances du noir et blanc.

. .

1 commentaire :

VS a dit…

Je suis une fan de Léo Malet. Il me semble retrouver un peu de son atmosphère plus à l'Est, vers Ivry, les friches industrielles le long de la Seine.