Campagne tourangelle

4982756863_104c4bc15f_z.jpg
Huismes, septembre 2010, paysage de campagne

Ce matin il pleuvait un peu et le ciel était chargé de nuages gris qui se déchiraient par endroit pour laisser apparaître des fentes bleues. Mal dormi, je ne sais pas pourquoi, plusieurs rêves désagréables, mais dont je ne me souviens pas. Je me suis réveillé de bonne heure avant même le lever du jour et après je me suis rendormi beaucoup plus paisiblement. Le chat a passé la nuit sur mon lit blotti contre mes jambes. Quinze kilomètres à bicyclette (électrique) pour aller déjeuner chez mon frère (et quinze kilomètres retour). Je rêve d'habiter une maison aux Fontaines D'Ozon, un hameau sur la commune de Huismes, qu'on traverse quand on va chez mon frère, il y a une vingtaine de maisons autour d'un petit vallon au fond duquel on trouve un ancien lavoir près d'un petit étang couvert de nymphéas et autres plantes aquatiques. Les maisons sont en pierre de tuffeau, la pierre blanche locale qu'une sorte de moisissure fait noircir par endroits et en particulier sur les arrêtes des murs de sorte qu'on dirait par moment du fromage de chèvre, qui est aussi l'une des spécialités du coin. Le hameau des Fontaines D'Ozon est par ailleurs assez isolé au milieu d'une belle plaine agricole très légèrement vallonée.
Pour aller chez mon frère, de L'Essart, on prend une belle allée forestière taillée en ligne droite au milieu des futaies de grands arbres. Il y a un grand virage au début devant la maison du garde forestier et un à la fin avant d'arriver au lieu-dit Mouzilly. Puis l'on traverse la voie de chemin de fer et on se trouve tout de suite aux Fontaines D'Ozon. La route vire un peu et plonge dans le vallon au lavoir puis remonte de l'autre coté sur la plaine en passant le long d'une grosse ferme. Passé le hameau c'est la plaine et les hameaux de Contebault et du Grand-Ballet. Au Grand-Ballet il y avait dans le temps une école, disparue de nos jours, dans laquelle l'ainée de mes soeurs a été institutrice; je vous parle d'un temps qui commence à sérieusement dater, je n'en ai qu'un souvenir très vague. Après le Grand-Ballet on longe le marais de Huismes et les terres sablonneuses bonnes pour les asperges et l'on passe à La Pommardière, Cigny, Isoré et enfin la Rue-des-Cinq-Pères. Après ça c'est la banlieue de nulle ville, ou d'EDF ville, puisqu'Avoine et Beaumont sont surtout peuplées par les employés de la centrale nucléaire de Chinon, toute proche.
C'est une belle campagne que la campagne tourangelle. Bien sûr le fait que je la fréquente plus ou moins assidûment depuis cinquante trois ans me la rend encore plus attachante et me rend quelque peu partial, mais objectivement c'est, je crois, une jolie région, pas spectaculaire, somptueuse, époustouflante, non, simplement jolie et douce et accueillante.

2 commentaires:

Brad Zellar a dit…

C'est très beau!

JR a dit…

Merci beaucoup, Brad!